Santigold - Santigold

Santigold


Un album de sorti en chez .

7

Paradoxal destin que celui du premier album de Santogold : le pseudo-duo américain, en fait mené par la figure de proue Santi White, a fait l’objet d’un bruissement médiatique peu commun avant sa sortie au printemps 2008, pour retomber assez rapidement dans un anonymat relatif – un “anonymat”, certes, dont se contenteraient évidemment bien des […]

Paradoxal destin que celui du premier album de Santogold : le pseudo-duo américain, en fait mené par la figure de proue Santi White, a fait l’objet d’un bruissement médiatique peu commun avant sa sortie au printemps 2008, pour retomber assez rapidement dans un anonymat relatif – un “anonymat”, certes, dont se contenteraient évidemment bien des artistes… Sur la foi de singles très remarqués (Creator, L.E.S. Artistes), nombreux étaient ceux qui avaient fait de ce premier disque un favori 2008, et de Santi White une alternative crédible au melting-pot humain M.I.A.

La réalité est quelque peu déconcertante finalement, car bien loin de l’ambition d’une musique à la croisée de tous les styles musicaux, voici un premier essai modeste et de facture classique. Si Santogold aborde volontiers plusieurs genres, elle le fait de façon méthodique, très sage : du dub sur Shove It, de l’electro sur Creator, du punk-rock mélodique sur Lights Out… Entre la Madonna de Music (pour cette propension à l’utilisation de bruits de guitares traficotés), et les Breeders de Kim Deal, la musique de Santogold propose une bonne synthèse de la pop de l’époque.

La grande force de Santogold sur ce premier album, est de tenir compte de ses limites : toutes les chansons sont brèves, aucune ne dépasse 4 minutes. Pas de prétention ni d’ambition démesurée : White sait ce qu’il veut faire, et le fait bien en général – les tentatives plus audacieuses, comme Unstoppable, s’avèrent d’ailleurs les titres les moins enthousiasmants du lot. Evidemment, tout cela manque également d’un brin de folie, d’un zeste de panache, et c’est aussi pourquoi, au-delà de quelques singles terribles d’efficacité, Santogold plafonne rapidement. Reconnaissons à ce premier disque un charme immédiat et durable : c’est déjà fort bien, mais il faudra beaucoup plus d’ambitions pour créer autour d’un éventuel deuxième album plus qu’un silence poli !

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. L.E.S. Artistes
  2. You'll Find A Way
  3. Shove It (feat. Spank Rock)
  4. Say Aha
  5. Creator (vs. Switch and FreQ Nasty)
  6. My Superman
  7. Lights Out
  8. Starstruck
  9. Unstoppable
  10. I'm A Lady (feat. Trouble Andrew)
  11. Anne
  12. You'll Find A Way (Switch and Sinden Remix)

La disco de Santigold

Santigold7
70%

Santigold