Lookout Mountain, Lookout Sea


Un album de sorti en chez .

Cela fait déjà quelques temps que Stephen Malkmus a déserté Silver Jews pour se consacrer à sa carrière solo, mettant ainsi un peu plus en avant l’excellent travail du songwriter David Berman. Sous son air ironique, Berman compose une sorte de country folk défroquée et dopée par quelques éléments rocks rémanents. Autant de figures de […]

Cela fait déjà quelques temps que Stephen Malkmus a déserté Silver Jews pour se consacrer à sa carrière solo, mettant ainsi un peu plus en avant l’excellent travail du songwriter David Berman. Sous son air ironique, Berman compose une sorte de country folk défroquée et dopée par quelques éléments rocks rémanents. Autant de figures de style que l’on retrouve sur le dernier album de Silver Jews, "Lookout Mountain, Lookout Sea".

Aux premières écoutes, on repère avant tout le chemin parcouru par l’écriture musicale de David Berman, qui est passé de la nonchalance noisy proche de Pavement aux accents laidback et soul de la country. Sur l’inaugural What Is Not But Could Be If, on croirait entendre un croisement entre Johnny Cash et Lambchop, tant la voix grave de Berman semble avoir pris une tournure délicieusement mid-tempo. Une fois passée cette entrée en la matière, le reste de l’album se déguste comme une bière dans un bar au fond de Nashville. Les chœurs délicieusement joués par Cassie Berman sur Suffering Jukebox, Strange Victory, Strange Defeat, ou encore Open Field accentuent le classicisme irrésistible de ces morceaux que l’on se réserve pour un dimanche après-midi ensoleillé.

Nonobstant une écriture trop conventionnelle, David Berman distille quelques éléments rock rendant cette country bien plus efficace qu’elle n’y paraît. Les riffs clairs de la guitare électrique du morceau de bravoure San Francisco B.C. en est l’exemple le plus probant, prouvant ainsi que le leader de Silver Jews n’a pas complètement abandonné les racines indés de son songwriting.

Et lorsque les dernières notes de We Could Be Looking For The Same Thing se terminent, on reste ébahi par la grande justesse de cet album. David Berman nous donne même quelques clefs de son oeuvre en nous fournissant les seize accords de guitare qu’il a utilisé pour écrire ses morceaux. Une simplicité qui permet d’ajouter une perle de plus à la discographie de Silver Jews

Chroniqueur

Tracklist

  1. What Is Not But Could Be If
  2. Aloysius, Bluegrass Drummer
  3. Suffering Jukebox
  4. My Pillow Is The Threshold
  5. Strange Victory, Strange Defeat
  6. Open Field
  7. San Francisco B.C.
  8. Candy Jail
  9. Party Barge
  10. We Could Be Looking For The Same Thing