New Chain


Un album de sorti en chez .

9

Qu’est-ce qui est petit, noir et qui fait beaucoup de bruit ? Non, il ne s’agit pas là d’un insupportable moucheron mais bel et bien de l’électro fiévreuse des Small Black qui nous viennent tout droit de Brooklyn, quartier prolifique de New York s’il en est. « New Chain » est le fruit d’une étroite collaboration entre Josh […]

Qu’est-ce qui est petit, noir et qui fait beaucoup de bruit ? Non, il ne s’agit pas là d’un insupportable moucheron mais bel et bien de l’électro fiévreuse des Small Black qui nous viennent tout droit de Brooklyn, quartier prolifique de New York s’il en est. « New Chain » est le fruit d’une étroite collaboration entre Josh Kolenik et Ryan Heyner, respectivement chanteur et claviériste. Aussi, sur scène, les deux amis sont rejoints par Jeff Curtin et Juan Pieczanski. Et les présentations sont faites.

Small Black avait commencé à faire parler de lui lors de la sortie de leur premier maxi, au printemps dernier. Six mois plus tard, nous voici en possession de leur tout premier album et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous ne nous étions pas trompés en les présentant comme la nouvelle sensation électro. Restons modeste, ils ne pulvériseront sans doute jamais des records mais, dans le genre psychédélique, ils se débrouillent à merveille. D’ailleurs, des titres comme Photojournalist ou encore Goons ont des mélodies qui ne sont pas sans rappeler certaines compositions des (trop ?) incontournables MGMT.

L’atmosphère de ce disque correspond parfaitement au climat ambiant : l’été et ses souvenirs salés se font de plus en plus lointains, emportés par des tourbillons de feuilles mortes tandis que la fraîche brise automnale ravive peu à peu de sombres sentiments. L’heure, déréglée au possible, est à la modération et à l’accalmie comme le suggère justement Light Curse. Un peu comme une énorme fête où tout le monde danserait au ralenti. Les compositions sont en outre très travaillées et « New Chain » contraste, pour notre plus grand plaisir, avec les grosses productions électroniques du moment, assommantes et peu dignes d’intérêt.

Un peu comme si le magnétisme des XX rencontrait le psychédélisme des Empire Of The Sun, les new yorkais se trouvent là où nous les attendions après la sortie de leur remarqué maxi. Invisible Grid conclue avec finesse un album-bulle, à double tranchant, dans lequel nous pouvons entrer aussi facilement que d’en sortir. Le mélange entre retenue, sobriété et rythmique, distorsions pénétrantes confère à cet album un appréciable caractère mélancolique. En tout cas, nous espérons que Small Black ne demeurera pas un groupe de mi-saison.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Camouflage
  2. Search Party
  3. Hydra
  4. Photojournalist
  5. Crisp 100s
  6. Goons
  7. Light Curse
  8. New Chain
  9. Panthers
  10. Invisible Grid

La disco de Small Black

Small Black EP7
70%
New Chain9
90%

New Chain