IMG_1394

Lush


Un album de sorti en chez .

5

Tentative d'avis sur un premier album unanimement encensé.

Evidemment, un webzine dédié à l’actu de la musique indé se doit, ne serait-ce qu’en partie, de coller à la date de sortie des albums qui font justement cette actualité. Ce qui ne signifie néanmoins pas qu’il faut se plier à la dictature du temps, surtout quand on cherche à donner un minimum de “profondeur de point de vue” à une chronique et qu’on considère que la musique n’est normalement pas un bien de consommation à date limite courte. Dans le cas de “Lush”, premier album de Lindsey Jordan alias Snail Mail, on ne risquait en outre pas de passer pour des défricheurs, sachant qu’à peu près tout ce que cette planète compte de sites et magazines consacrés à la pop s’est empressé d’en parler en long et en large, quasi-unanimement pour l’encenser. Or, si l’idée de prendre la posture inverse, juste pour la forme, ne nous a jamais traversés, il faut reconnaître que cette imposante unanimité nous a laissés perplexes, incapables que nous étions d’avoir un véritable avis, positif ou négatif, sur ce disque.

Et même après près de deux mois, on est pas beaucoup plus avancés… Objectivement, “Lush” n’a pas tourné trois fois par jour sur la platine pendant tout ce temps. Manque d’appétence ? Sans doute, et on pourrait y voir un embryon d’avis en partant du principe qu’il est inutile de se forcer à écouter un album qu’on a pas envie d’écouter, que quand on accroche pas, on accroche pas… Mais, d’un autre côté, quand un album débarque sous une avalanche de louanges avant qu’on y ait prêté une oreille véritablement attentive, qu’on le veuille ou non, l’écoute est biaisée car, inconsciemment ou pas, on en vient à chercher l’origine de ces louanges ou au contraire des raisons objectives de les modérer. Alors, avec obstination, on essaie de s’approprier le disque pour qu’enfin domine notre propre ressenti. Et on finit par aimer le chant de Lindsey Jordan. Pas sa voix, parfois encore trop ouvertement juvénile, mais sa façon de chanter, sans retenue, sans non plus forcer le naturel. La formation voix/guitare/basse/batterie classique est elle aussi a priori un gage de naturel et de sincérité, mais là, il y a déjà plus à redire. Car peut-être que la pertinence, la force de groupe apparaît sur scène mais, sur disque, on est très très loin de ce qu’a pu offrir une PJ Harvey à ses débuts, ou Lucy Dacus pour prendre un exemple beaucoup plus récent.

Alors si le groupe de Lindsey Jordan ne transcende pas ses chansons, que valent ses chansons, justement ? C’est certainement là qu’est tout le noeud du problème… L’originalité, l’identité de Snail Mail, qui évolue dans un registre et dans une formation classiques, c’est d’interpréter des morceaux portés par les espoirs, le dépit, les joies et les peines, propres à l’adolescence (Lindsey Jordan a seulement 19 ans), sans retenue, on l’a dit, mais sans jamais non plus se départir d’un fond ouvertement positif. De Pristine à Deep Sea, que les morceaux soient enlevés ou le tempo plus lent, même si on peut parfois sentir pointer une légère mélancolie, on ne tombe jamais dans une quelconque radicalité ou gravité extrême, là où nombre de jeunes artistes sont souvent avides d’en découdre, de déverser leur rage ou de laisser déborder leurs émotions. Indéniablement, on peut y voir une vertu et considérer que Snail Mail, sans renier l’héritage de ses pairs, ne cherche pas à forcer le trait ou à singer qui que ce soit. D’un autre côté, si “Lush” est un album avec lequel on peut se laisser porter un petit moment, tapoter du bout des doigts sur Speaking Terms, ce n’est pas un album qui transporte. Et on peut légitimement se demander à quoi sert la musique si elle ne suscite pas d’émotions particulières… Au bout du bout, quand on a tout retourné, on finit avec une de ces phrases valise qu’on sort faute de mieux : ça se laisse écouter…

Rédacteur en chef
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Intro
  2. Pristine
  3. Speaking Terms
  4. Heat Wave
  5. Stick
  6. Let's Find An Out
  7. Golden Dream
  8. Full Control
  9. Deep Sea
  10. Anytime

La disco de Snail Mail

Lush5
50%

Lush