Low Tide


Un album de sorti en chez .

7

Second album de Somehow, toujours à l'aise avec sa folk pop aux accents anglo-saxons.

A défaut d’avoir, en France, une véritable folk-pop avec son identité propre, on peut au moins se consoler en se disant qu’il existe des artistes et groupes français qui s’attaquent au genre et n’ont pas à rougir de la comparaison avec leurs comparses anglo-saxons. Comparaison inévitable puisqu’à l’écoute de leurs albums, c’est indéniablement du côté de l’Angleterre, en plus du chant en anglais, que lorgnent tous les éléments de leur musique.

Erwan Pépiot, alias Somehow, parfaitement secondé par Aurélie Tremblay, avait joliment illustré cette veine avec « Hidden Memories », bel exercice d’artisanat folk raffiné. « Low Tide », deuxième opus, s’inscrit dans la même ligne, avec néanmoins une verve pop plus affirmée et une palette sonore légèrement revue. On retrouve sa voix grave dont il pourrait s’amuser à jouer à l’envi et donner à sa musique une épaisseur affectée qui suffirait certainement à en combler certains, mais le garçon semble animé par une ambition et une authenticité beaucoup plus noble. Ainsi, dès The Wave, le climat est enlevé, léger, porté par de petits accords de guitare virevoltants. La rythmique est plus présente, ce qui offre davantage d' »ampleur sonore » à l’ensemble. Aurélie Tremblay trouve naturellement sa place dans ce schéma en ponctuant les échanges de petites interventions vocales simples et directes et le climat lumineux général est tenu sans redondances du début à la fin.

Certes, le jeu des comparaisons ressurgit inéluctablement, et la répétition de quelques phrases musicales sur certains morceaux, notamment, There’s A Riot Coming, donnera l’impression de réapprendre son Smiths illustré, mais cette tendance ne verse pas dans l’excès. Au final, ce qui domine est la sensation que Somehow passe avec brio le cap du second album en gardant son ADN tout en s’ouvrant à des dynamiques et des sonorités nouvelles. Les intrigants accords sur Modern Life, entre violon et synthé vintage, démontrent en outre une érudition et une capacité à intégrer et digérer des dynamiques différentes qui devraient permettre à Somehow d’écrire encore de nombreuses belles pages. L’aventure ne fait que commencer.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. The Wave
  2. Invisible Walls
  3. I Threw it All Away
  4. Over the Raindrops
  5. There's a Riot Coming
  6. Take on the Best
  7. Modern Life
  8. Shut your Eyes and See
  9. A Mirage of Us

La disco de Somehow