Hooked


Un album de sorti en chez .

Parmi les disques de la rentrée dernière, celui de Sophie Delila est passé plutôt inaperçu. Et c’est dommage. Sur la pochette, elle arbore ce qui ressemble à une coupe afro (étrangement digitalisée). Cette tendance capillaire vintage donne le la : pas de doute, la soul est là, dès le tubesque Nature of the crime : une […]

Parmi les disques de la rentrée dernière, celui de Sophie Delila est passé plutôt inaperçu. Et c’est dommage. Sur la pochette, elle arbore ce qui ressemble à une coupe afro (étrangement digitalisée). Cette tendance capillaire vintage donne le la : pas de doute, la soul est là, dès le tubesque Nature of the crime : une soul à l’ancienne, directe, sans chichi, servie par une voix chaude et puissante.
 
Le CV de Sophie, fourni par la maison de disque, a des airs de name-dropping géant : elle a roulé sa bosse dans le showbiz depuis toute petite. "Hooked" est son second disque après un album autoproduit en 2005. Elle a supervisé la production et joué la plupart des instruments, ce qui, comme sa bio le souligne, mérite d’être salué.

Sur ce disque, Sophie s’inscrit à contre-courant de la scène soul / RNB actuelle, qui ne jure que par les sonorités hi-tech et les acrobaties vocales de quelques divas dégingandées à la limite de la vulgarité. Ici, les divas sont les chansons : le disque regorge de mélodies somptueuses. Le son du disque est assez particulier, il évoque l’esprit Motown tout en piochant dans un répertoire de sonorités plutôt 80’s. On peut supposer que c’est cette tendance à ignorer royalement les modes qui lui a valu son insuccès.
 
Dommage que la production soit un peu chargée : le disque se déroule tambour battant, tout est calibré au millimètre, toutes les tranches du multipiste remplies à bloc. On dirait que Sophie aime aller droit au but, ne pas se perdre en route. Conséquemment, on pourra regretter qu’elle ne cherche justement pas à partir un peu plus sur des chemins non balisés. Dommage également qu’il y ait peu de moments calmes sur ce disque : quelques passages acoustiques auraient idéalement donné la réplique aux morceaux plus énergiques. Cela dit, ne soyons pas trop durs : "Hooked" reste un bon album.

Chroniqueur

La disco de Sophie Delila