Volume 4


Un album de sorti en chez .

La Wallonie est décidément une terre fertile en nouveaux talents. Comme toujours devant tant d’abondance, certains groupes et non des moindres, risquent de passer inaperçus. C’est ainsi que le collectif Star(t)inpop a vu le jour en décidant de se battre avec ses propres moyens afin de permettre au grand public et divers labels de ne […]

La Wallonie est décidément une terre fertile en nouveaux talents. Comme toujours devant tant d’abondance, certains groupes et non des moindres, risquent de passer inaperçus. C’est ainsi que le collectif Star(t)inpop a vu le jour en décidant de se battre avec ses propres moyens afin de permettre au grand public et divers labels de ne pas passer à côté de ces perles rares.

Star(t)inpop en est déjà à sa quatrième édition, forte de dix-sept groupes venus pour la plupart d’horizons différents, présentant chacun une de leurs compositions originales. Ils disposent par la même occasion d’une excellente carte de visite ainsi que d’une visibilité certaine dans le milieu musical puisque chaque sortie de compilation est suivie d’une mini-tournée regroupant les groupes appartenant au collectif. Au menu de cette compilation on retrouve 14 Weeks, Hall Mars, les parfaits The Mash et leur pop anglaise chatoyante, ainsi que Roscoe et son rock lunaire. On retrouve aussi Moladji accompagné de ses histoires d’amour désabusées, The Vogues, Virgil et sa new-wave salie à coup de distorsions, et les géniaux Black Love Celebration servant leur rock jouissif. Cette compilation est aussi une aubaine pour entendre 7evenpm et sa morgue addictive, Die Adored jouant de la pop ciselée et enthousiasmante, Face-b, ou encore Championship Manager et son quasi stoner crasseux en diable. Enfin il y a aussi les nouveaux venus Adequate, Versus club, The Bellavista Suite, Fiasco avec des compositions très nouvelle chanson française. I’m Big in Japan viennent conclure le bal avec une pop des plus planante.

Les dix-sept titres de cette compilation démontrent à souhait que l’avenir s’annonce sans nuage sur la scène belge et que ce vivier de talents est sûrement très loin de se tarir. La maxime de Star(t)inpop n’a jamais été aussi proche de la vérité :  "United we win".

Chroniqueur

La disco de Star(t)inpop