South of The Rain And Snow


Un album de sorti en chez .

La présence de Swell aux côtés d’Emily Jane White dans la tournée qui sillonne actuellement les routes de France, doit beaucoup à Sean Bouchard, patron de l’excellent label bordelais Talitres, qui a pris le pari de commercialiser le dernier album de Swell, pourtant disponible depuis plusieurs mois en téléchargement payant. Cette tournée permet également de […]

La présence de Swell aux côtés d’Emily Jane White dans la tournée qui sillonne actuellement les routes de France, doit beaucoup à Sean Bouchard, patron de l’excellent label bordelais Talitres, qui a pris le pari de commercialiser le dernier album de Swell, pourtant disponible depuis plusieurs mois en téléchargement payant. Cette tournée permet également de faire découvrir au jeune public indé un groupe méconnu des 90’s à la discographie conséquente et au parcours chaotique depuis une dizaine d’années. Trio devenu duo puis désormais mené par le seul David Freel, Swell n’est plus vraiment un groupe, en tout cas plus celui que l’on connaissait, d’où sa mise entre parenthèses, au sens propre comme au figuré.

Pour appréhender au mieux cet album, il convient donc de faire table rase du passé et ne pas chercher la basse de Monte Vallier ou la batterie de Sean Kirkpatrick. David Freel a en effet choisi la voie du dépouillement puisqu’une bonne partie de ses titres s’appuient sur une guitare acoustique, une batterie nonchalante et sa voix traînante. S’y ajoute quelques nappes de synthés (Trouble Loves You et Good Good Good), un orgue Hammond qui brave l’orage (Saved By Summer) ou des cordes sur Waiting For a Beer.

L’album prend littéralement son envol lorsque l’ami Dave Freel se décide à ressortir la 6 cordes électrique pour accompagner une rythmique exécutée à la 6 cordes…acoustique. Si Our Aquarium, Tell Us All et The Measure of This Moment sont dans ce cas, inutile pour autant de chercher un quelconque parallèle avec le passé plus ou moins récent de Swell en formation complète. On est ici plus proche d’un folk lo-fi un peu planant, emmené par un David Freel parfait en cowboy désabusé tout droit sorti d’un film de Clint Eastwood.

Il aurait été dommage et injuste que "South of The Rain and Snow" ne connaisse qu’un destin numérique. Injuste pour la carrière de David Freel au sein de Swell, qui se conjugue désormais au passé, et injuste pour le David Freel new-look mais au talent de songwriting intact. Cette carrière là, désormais en solitaire, se conjugue au futur et il s’annonce radieux.

Chroniqueur
  • Publication 330 vues16 octobre 2008
  • Tags SwellTalitres
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Kicking All Them Ghosts
  2. Trouble Loves You
  3. Saved By Summer
  4. Comes Right Here
  5. Our Aquarium
  6. South of the Rain and Snow
  7. Good Good Good
  8. Tell Us All
  9. the Measure of This Moment
  10. Waiting for a Beer

La disco de Swell