Pelo


Un album de sorti en chez .

Il est des groupes qui sont toujours trop en avance (surtout quand la mode est au retard). The Aluminium Group semble définitivement de ceux-là. Pulp raffiné à l’époque de Pulp (l’indispensable « Plano »), Jim O Rourke poppie à l’époque de « Pedals », les frères Navin ont toujours su aller au delà du nécessaire pour apporter à la […]

Il est des groupes qui sont toujours trop en avance (surtout quand la mode est au retard). The Aluminium Group semble définitivement de ceux-là. Pulp raffiné à l’époque de Pulp (l’indispensable « Plano »), Jim O Rourke poppie à l’époque de « Pedals », les frères Navin ont toujours su aller au delà du nécessaire pour apporter à la pop une touche d’art contemporaine, à peine expérimentale, se nourrissant de collaborateurs triés sur le volet. Après avoir travaillé avec Sean O Hagan et Jim O’ Rourke, The Aluminium Group a convié la petite bande de John Mc Entire (plus connue sous le nom de Tortoise) à lustrer le poil de « Pel ». Celui qui vient ici écouter un énième disque de pop rock sera déçu tant les frères Navin ne sont pas du genre à se laisser phagocyter par leur session men, si brillants soient-ils. Car c’est bien de pop dont il est affaire sur « Pelo », mais une pop toujours plus nouvelle, toujours plus racée, capable de réunir à la fois les tenants de la mélodie simple et mélancolique, et les aboutissants des thèmes répétitifs et des sonorités expérimentales douces. Bien sûr, les rythmiques Tortoisiennes, et l’utilisation d’instruments comme le Glockenspiel, le Cornet ou le Wurlitzer ne sont pas pour rien dans la première classe de cet album. Mais c’est aussi parce que la patte du groupe s’est affinée, personnalisée, que la réussite est aussi manifeste. Toujours ouateuses, les voix sont maintenant au diapason d’une musique à la fois simple et classieuse. Traitées comme des instruments potentiels autant que comme un vecteur de mots, elles savent se faire distraites, se poser un instant puis repartir dans des nymphes presque jazz. Dans sa différence toute nonchalante, mais en même temps très recherchée, d’avec toutes les musiques pop actuelles, le nouvel album des frères Navin marque non seulement l’avènement d’un groupe pop comme acteur artistique à part entière de la recherche musicale, mais représente surtout l’inauguration d’un genre dont on a souvent parlé, à moitié pour rire, à moitié pour faire son malin? The Aluminium Group nous pousse pourtant aujourd’hui à considérer ce genre comme une réalité concrète. « Pelo » serait bien le premier album de post-pop.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Pussycat
  2. If You've Got A Lover, You've Got A Life
  3. Good-Bye Goldfish, Hi Piranha
  4. Worrying Kind
  5. Satellite
  6. Cannot Make You Out
  7. Tom Of Finland (An Homage)
  8. Pussy Reprise
  9. Geraldine
  10. Sermon To The Frogs