The Violet Hour


Un album de sorti en chez .

Après s?être fait remarquer grâce à « Suburban Light » ; une compilation de singles un brin décousue mais assez prometteuse sortie en 2000 et « Lost Weekend », un EP sorti en 2002 plus concret, plus charmeur que son prédécesseur, le trio londonien des Clientele prend les devants de l?affiche avec leur premier véritable […]

Après s?être fait remarquer grâce à « Suburban Light » ; une compilation de singles un brin décousue mais assez prometteuse sortie en 2000 et « Lost Weekend », un EP sorti en 2002 plus concret, plus charmeur que son prédécesseur, le trio londonien des Clientele prend les devants de l?affiche avec leur premier véritable album « The Violet Hour » sorti chez Pointy Records ; le label de Ladybug Transistor et des excellents Flotation Toy Warning.

Pour qualifier l??uvre des Clientele, j?emprunterai le terme « dreampop » car, rien à dire, ce terme leur va vraiment comme un gant. C?est impressionnant cette atmosphère floue et très douce qu?ils arrivent à dégager, c?est une sorte de brume tissée de nuages de coton dans laquelle on adore se blottir grassement. La voix de Alasdair MacLean est assurément une voix prolifique et charmeuse qui en deux mots vous plonge au pays des rêves. Le premier titre, « Violet Hour », met peu de temps pour convaincre son auditeur par sa simplicité, son climat ensoleillé flottant et sa ligne de basse sensuelle qui donne tout son charme au morceau. Ce n?est pas un album à « hits » car chaque titre aime à plaire par son naturel évitant tout artifice inutile. Comment expliquer les envolées magiques dont ce groupe est capable? C?est presque avec un sentiment de nostalgie que l?on écoute ce disque tant les accents sixties qui en ressortent sont purs et délicats. Comme point négatif, on regrettera peut-être l?uniformité de certains morceaux mais sans trop s?y attarder.

Les Clientele sont pourvoyeurs d?une pop aussi légère qu?un ballon d?hélium et aussi dense qu?un nuage de brume. Concrètement, « The Violet Hour » est un bel album qui monte, qui monte et? qui n?oublie pas de vous emmener généreusement avec lui. Bonne écoute.

Chroniqueur

Tracklist

  1. The Violet Hour
  2. Voices in the Mall
  3. When You and I Were Young
  4. Missing
  5. Jamaican Rum Rhumba
  6. House on Fire
  7. Everybody's Gone
  8. Porcelain
  9. Haunted Melody
  10. Prelude
  11. Lamplight
  12. The House Always Wins
  13. Policeman Getting Lost

La disco de The Clientele