The Scene Between


Un album de sorti en chez .

7

C'est la crise et le monde court à sa perte. Mais nous, on s'en fout, parce qu'on a le dernier album de The Go! Team...

C’est la crise. De toutes parts, les nouvelles plus déprimantes les unes que les autres s’invitent à la une de nos journaux. Le chômage, la guerre, les retraites, l’insécurité, le drame des migrants, la xénophobie, les maladies, l’invasion du moustique tigre : tout concourt à nous saper le moral jour après jour. Oui, c’est la crise. Mais nous, on s’en fout, parce qu’on a le dernier album de The Go! Team. Avec The Go! Team, le monde est toujours aussi merdique et court toujours à sa perte à vitesse croissante, mais au moins on rigole bien.

Les Anglais menés par Ian Parton ont depuis longtemps démontré une faculté hors du commun à proposer une musique totalement euphorisante. Sans que l’on puisse l’expliquer, une alchimie se déclenche immédiatement et provoque chez l’auditeur une production maximale d’endorphines. « The Scene Between » ne fait pas exception : l’alliage de pop, de hip-hop et de références pop et rock qu’il propose s’inscrit dans la continuité des albums précédents avec une efficacité renouvelée.

Avec un son toujours délibérément crasseux, les Anglais accumulent les titres dansants et les refrains pots de colle comme si tout coulait de source. Le parti pris d’une production très brute et volontairement lo-fi déconcerte toujours, avouons-le : ces chansons ne perdraient probablement rien, bien au contraire, à bénéficier d’un traitement plus soigné. Certains auditeurs pourront ainsi se détourner du groupe, ils auront tort. Les autres passeront outre et se délecteront à loisir de ces hymnes goguenards et sautillants.

Il n’y a pas grand-chose de plus à dire de « The Scène Between », si ce n’est qu’il faudra probablement que des scientifiques sérieux décortiquent tôt ou tard des trucs aussi jouissifs que Waking The Jetstream ou The Art Of Getting By pour en identifier les mécanismes analgésiques. L’approche sincère, presque naïve de Parton est une piste sérieuse : il n’y a ici aucun calcul, aucun cynisme, aucune posture. Dans un univers culturel qui croule sous le poids des références, des clins d’oeil, des citations, des détournements, cette fraîcheur est salvatrice : pas besoin d’aborder ces chansons en les regardant de biais, en les contournant pour déterminer le meilleur angle d’approche. Tout ici est immédiat et galvanisant.

Comme ses prédécesseurs, « The Scene Between » ne vieillira peut-être pas très bien. On s’en lassera sans doute vite : ce sont des disques de moment, d’instant ; des disques de divertissement contextuel dans ce que l’acception a de plus noble. Le propos de The Go! Team n’est de toute façon pas de marquer son époque ou de proposer des chansons immortelles. The Go! Team nous propose simplement du bien-être, du bonheur et de l’euphorie, ici et maintenant. Ils le font mieux que personne. Profitons-en !

Chroniqueur

Tracklist

  1. What D'You Say?
  2. The Scene Between
  3. Waking The Jetstream
  4. Rolodex The Seasons
  5. Blowtorch
  6. Did You Know?
  7. Gaffa Tape Bikini
  8. Catch Me On The Rebound
  9. The Floating Felt Tip
  10. Her Last Wave
  11. The Art of Getting By (Song For Heaven's Gate)
  12. Reason Left to Destroy