The Green Kingdom - Twig And Twine

Twig And Twine


Un album de sorti en chez .

The Green Kingdom est le projet musical de l’Américain Michael Cottone. Basé dans le Michigan, il est avant tout un designer graphique et un artiste sonore. Cela dit, on ne peut pas définir sa musique comme étant de l’électro, car on est à mille lieux de tout tapage inhérent à ce genre musical. On pourrait […]

The Green Kingdom est le projet musical de l’Américain Michael Cottone. Basé dans le Michigan, il est avant tout un designer graphique et un artiste sonore. Cela dit, on ne peut pas définir sa musique comme étant de l’électro, car on est à mille lieux de tout tapage inhérent à ce genre musical. On pourrait à la limite parler d’electronica, mais cette appellation est douteuse. Car sa musique s’apparente plutôt à des paysages sonores vastes et lumineux, sans point d’attache particulier, et qui évoluent au fil des morceaux, comme un seul même grand espace.

L’écoute de "Twig And Twine" se fait d’une traite, et l’on s’habitue vite à cette ambiance de torpeur et de douceur. On entend un violoncelle sur Autumn Eyes, et l’humilité et la délicatesse avec lesquelles Michael Cottone nous distille ses miniatures musicales nous remuent. Entamant une valse hésitation constante entre ses appareils et son ordinateur d’un côté, et des instruments en chair et en os de l’autre, il réussit l’amalgame parfait. Adepte du field recording, il intègre discrètement des éléments extérieurs à ses plages musicales. Usant du glockenspiel à foison, il fait tinter des gouttelettes de pluie ou de rosée sur le bien nommé Crystal Window

On retrouve ce qui nous avait tant ému sur le chef-d’œuvre absolu, "Indication" de Squares On Both Sides, cette retenue qui est d’autant plus poignante, car elle est non seulement sincère, mais laisse également s’exprimer tout un pan d’émotions palpables sans être trop démonstratives. Mais on pense aussi aux compatriotes Trouble Books, notamment sur Maplecopter, cousin éloigné de Strelka présent sur "The United Colors Of Trouble Books". De frêles et élégantes notes de guitare se posent sur River Bends Park et se font même plus présentes sur le morceau de clôture, The Green Bridge.

En publiant cet album, Own Records a une fois de plus déniché la perle rare, et sans crier gare, frappé fort et juste.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Into the Magic Night
  2. Autumn Eyes
  3. The Promise of Spring
  4. Crystal Window
  5. Maplecopter
  6. What Birds See
  7. Orange Saturday Morning
  8. River Bends Park
  9. The Green Bridge

La disco de The Green Kingdom