7″ & Rare Stuff 2009/2014


Un album de sorti en chez .

7

Les fonds de tiroir des merveilles

Nous avions laissé les français de The Limiñanas en 2013 avec le très bon et décalé « Costa Blanca« . Ce-dernier pouvait se targuer d’une identité forte, d’une production léchée, l’idée précise de renouveler le yéyé, le résultat fut plus que probant.

Nos compatriotes se sont depuis amusés il y a quelques mois à ressortir leurs « vieilleries », les chutes de studio glanées entre 2009 et 2014. Comme une évidence, l’unité dégagée par « Costa Blanca » est beaucoup moins flagrante, et ce genre de sortie n’est pas toujours de très bonne augure…

Qu’en est-il?

Et bien, le yéyé/psyché léché voir « digéré » de l’album transparaît ici  plus comme une influence, une sorte de corne d’abondance dont on pioche les saveurs. On perçoit parfois le tâtonnement, une forme d’empirisme, la phase avant de déterminer une marche à suivre, avant l’épuration des imperfections. Sauf que la beauté et l’éclat de l’art réside souvent dans les imperfections, dans l’expression directe, et ce qu’on attendait comme une petite douceur d’un groupe sympa prend des allures de drogue. Oui, beaucoup de mal nous avons à décrocher de ces textes plus noirs, de ce rythme particulier, entre transe et swinging london garage.

On a l’impression d’entendre des 45T de Jefferson Airplane passés en 33T sur la platine, avec en fond une basse mise en avant, nous enfonçant un peu plus dans la noirceur. On ferme les yeux et on hoche la tête. The Limiñanas tirent clairement leur épingle du jeu par des compositions riches et intrigantes.

Enfin, il n’est pas si courant de trouver des formations francophones aux textes aussi emballants pratiquer une musique aussi fouillis et plaisante, plusieurs écoutes deviendront vite essentielles pour percevoir tous les pans des compositions et de leurs textes. Nous insisterons à ce sujet sur le titre La Fille De La Ligne 15 qu’on se force à ne pas écouter en boucle, un titre sur lequel, en fan inconditionnel, nous aurions vu avec plaisir et délectation la voix de feu Alain Bashung, modèle des modèles (en toute objectivité…) des textes élaborés intégrés à des compositions musicales des plus étoffées.

En conclusion, nous n’attendions clairement pas la claque que nous nous sommes pris à l’écoute de ce « 7 » & Rare Stuff 2009/2014″ qui nous en ferait presque regretter le chemin pris sur « Costa Blanca », tant cette combinaison anarchique nous a emballée.

S’il ne devait en rester qu’un titre : La Fille De La Ligne 15.

Webmaster

La disco de The Limiñanas

Shadow People8
80%
Malamore7
70%

Malamore

Costa Blanca5
50%