The Recordings of the Middle East


Un album de sorti en chez .

On ne sait pas grand chose de ce groupe. Le seul élément que l’on connaisse d’eux c’est leur origine australienne, rien à voir donc avec leur nom qui évoque le Moyen Orient. Leur album date de 2008 mais n’était sorti qu’en Australie. C’est en octobre 2009 que le collectif de Townsville décide de s’exporter aux […]

On ne sait pas grand chose de ce groupe. Le seul élément que l’on connaisse d’eux c’est leur origine australienne, rien à voir donc avec leur nom qui évoque le Moyen Orient. Leur album date de 2008 mais n’était sorti qu’en Australie. C’est en octobre 2009 que le collectif de Townsville décide de s’exporter aux Etats-Unis avec un EP extrait de ce premier disque. Mais depuis cette date il n’y a pas eu d’ouverture sur le monde. "The Recordings of The Middle East" reste pour le moment une petite légende que l’on racontera à nos petits enfants à la lumière d’une chandelle.
 
Il y a de quoi rêver dans le contenu de cet album. Les mélodies de ce véritable orchestre reprennent ce qui se fait de mieux dans la musique indie : une introduction folk avec la chanson intitulée The Darkest Side sur laquelle on peut entendre la douce voix cristalline de Bree Tranter, du shoegazing sous contrôle avec une guitare criarde camouflée sous le titre Beleriand, de la douceur acidulée qui fond sur la langue et finit par piquer sur la fin appelée Lonely, un hymne repris en chœur par une bande de hippies (Blood) et puis il y a la chanson planante intitulée Pig Food, une merveille dans sa construction avec sa longue montée en douceur jusqu’au point de rupture de l’explosion instrumentale. C’est le symbole même de la musique de The Middle East, une musique des grands espaces, une musique qui respire, une musique qui vous fait regarder autour de vous lorsque vous l ‘écoutez. A la manière de Sigur Ros, les australiens doivent s’inspirer du milieu qui les entoure, à savoir les grandes étendues désertiques, pour créer ses mélodies.
 
Ce sont de véritables voyagistes de la musique indie, capables de vous transporter dans paysages sonores inexplorés.

Chroniqueur

Tracklist

  1. The Darkest Side
  2. Lonely
  3. Blood
  4. Fool's Gold
  5. Beleriand