The Raveonettes - Pe'ahi

Pe’ahi


Un album de sorti en chez .

7

Pe'ahi était jusqu'à présent connu en tant que lieu abritant une célèbre plage (Jaws) de l'archipel de l'état d'Hawaii. Dorénavant, ce nom évoquera aussi l'album de la maturité, et donc d'une certaine remise en question de la part des Raveonettes.

Si Sunn Rose Wagner et Sharin Foo ont émigré en Californie du Sud, l’influence du surf-rock local ne cesse de se ressentir dans les compositions. Sauf que les Raveonnettes n’oublient pas qu’ils sont les dignes héritiers du shoegaze et du renouveau du noisy. Pour preuve, “Pe’ahi” s’ouvre à l’auditeur avec Endless Sleeper, morceau dont le rythme faussement entrainant, sur fond de guitares lancinantes, met en avant la voix suave et réverbérée de Sharin Foo .

On apprécie également l’audace retrouvée des compères lorsqu’ils intègrent des rythmiques à tendance hip-hop sur Sisters ou KIIL!… Elle est la confirmation que le groupe se renouvelle et arrive à mélanger à toutes les sauces ce son si particulier. La complexité devient donc une réelle marque de fabrique. A l’écoute de Wake Me Up ou de The Rains of May, le duo délaisse, le temps de deux interludes, le shoegaze pour la pop édulcorée. Mais c’est probablement pour mieux inviter l’auditeur à apprécier l’alliage subtile des mélodies et des sonorités noisy.

Par contre, du côté écriture, on relève peu de changement. Elle reste sombre, voire profonde comme sur Sisters :

shy away from the real thing
you know there no good
you shy away from everything
you shy away from me

En conclusion, “Pe’ahi” n’est donc pas sans nous rappeler le début des Raveonettes avec des mélodies accrocheuses tout en y mélangeant la raffinement des derniers opus du duo danois…Et malgré une production un rien trop léchée assurée par Justin Meldal-Johnsen (bassiste ayant collaboré avec Beck, Gnarls Barkley, NIN, M83…), on assiste bien à une déferlante sonore de titres captivants et électrisants. Dès lors on comprend mieux le nom de cet album, évoquant ce spot de surf où la vitesse des vagues peut atteindre 48 km par heure…

Rédacteur en chef
  • Publication 762 vues23 juillet 2014
  • Tags The Raveonettes
  • Partagez cet article