Beaks To The Moon


Un album de sorti en chez .

Avant de se lancer dans "Beaks To The Moon", on vous prévient tout de suite, The Shivers a préféré débuter par le côté rugueux de l’éponge plutôt que par le côté câlin. Keith Zarriello, qui s’est trouvé quatre musiciens depuis son premier album solo "Charades", ne perd en effet pas une minute pour plonger l’auditeur […]

Avant de se lancer dans "Beaks To The Moon", on vous prévient tout de suite, The Shivers a préféré débuter par le côté rugueux de l’éponge plutôt que par le côté câlin. Keith Zarriello, qui s’est trouvé quatre musiciens depuis son premier album solo "Charades", ne perd en effet pas une minute pour plonger l’auditeur dans son petit monde gentiment torturé. La voix du Canadien interpelle, écorche les oreilles dans un premier temps. Puis on se surprend vite à redemander de ce drôle de mélange fait de détermination et de mélancolie.

Lors de l’écoute initiale, les deux premières plages risquent fort de vous cueillir à froid par leur ton un brin autarcique. Heureusement, la reprise aux accents cinématographiques du Velvet Underground, There Is No Reason, opère une jolie transition. Et si le ciel se couvre ensuite de guitares, c’est pour mieux souligner l’éclaircie apportée par la voix chaude et sincère de la pianiste Jo Schornikow sur Feather.

Au milieu de morceaux un coup énergiques, un coup bordéliques, ce sont des titres comme Lonely Road, Only Mine ou Beaks To The Moon qui se démarquent le plus par leur simplicité. Car si l’on jette un oeil sur la discographie du New-yorkais d’adoption, ses réalisations ont en commun cet aspect vide grenier déroutant. On se demande par exemple ce que vient faire le Hey, Mr. Officer! et son rythme reggae bariolé dans l’histoire.

Si Keith Zarriello a trouvé sa voie depuis quatre ans, le groupe des Shivers semble encore se chercher. Bien que "Beaks To The Moon" manque de cohérence dans l’ensemble, il serait bête de s’arrêter à cela, au risque de passer à côté de plusieurs pince-coeurs uniques.

Chroniqueur

Tracklist

  1. I Wish I Was Never Born
  2. Cold In The Morning
  3. People Who Take Drugs
  4. Love Is Good
  5. Half Invisible
  6. Feather
  7. Lonely Road
  8. Deserter
  9. Hey, Mr. Officer!
  10. Only Mine
  11. Beaks To The Moon

La disco de The Shivers