Thee More Shallows - Book Of Bad Breaks

Book Of Bad Breaks


Un album de sorti en chez .

Avec "Book Of Bad Breaks", Thee More Shallow a décidé de varier son écriture en mélangeant rock saturé, pop mélodique, orchestration symphonique, et électro synthétique. Le trio de Dee Kesler délaisse temporairement le slowcore ou le post-rock, évoquant Codeine, et choisit de varier ses compositions vers des sonorités à la fois pop, mutantes, et étranges. […]

Avec "Book Of Bad Breaks", Thee More Shallow a décidé de varier son écriture en mélangeant rock saturé, pop mélodique, orchestration symphonique, et électro synthétique. Le trio de Dee Kesler délaisse temporairement le slowcore ou le post-rock, évoquant Codeine, et choisit de varier ses compositions vers des sonorités à la fois pop, mutantes, et étranges.
 
Sur les treize plages de "Book Of Bad Breaks", Thee More Shallow propose un belle collection de morceaux noisy-pop que l’on ne s’attendait pas à voir sur un disque issue du label Anticon. The Dutch Fist et Night At The Knight School donnent la part belle à des synthétiseurs un brin désuets, noyés sous une montagne de saturation, et à des guitares tour à tour noisy et cotonneuses. Au milieu de ce mur de saturation, la voix de Dee Kesler évoque parfois celle de Jason Lytle, lorsques certaines envolées plaintives se retrouvent plaquées sur des textes dépressifs.
 
De temps en temps le groupe nous propose quelques respirations avec les interludes Int 1, Int 2 et Int 3. L’orchestration se fait alors symphonique et malade, nous plongeant comme au milieu d’un mauvais rêve de Bernard Hermann, avant de repartir vers de nouvelles envolées distordues. On s’attardera sur le morceau de bravoure de "Book Of Bad Breaks", The White Mask. En laissant la part belle à une guitare neurasthénique, le groupe retrouve des constructions répétitives et cafardeuses, très sad-core, au milieu de cette pop puissamment déjantée. Mais alors que l’on croyait être au bout de nos surprises, Thee More Shallow choisit de conclure avec deux morceaux ambiants, Chrome Caps et Mo Deeper, d’où émergent quelques blips grésillants.
 
En passant sur le label Anticon, la bande à Dee Kesler réussit à remodeler avec habileté ses différentes influences. Thee More Shallow continue de construire une pop résolument moderne et frondeuse, qui se révèle particulièrement addictive, au fur et à mesure des écoutes.

Chroniqueur

Tracklist

  1. D. Shallow
  2. Eagle Rock
  3. The Dutch Fist
  4. Night At the Knight School
  5. Int. 1
  6. Proud Turkeys
  7. Int. 2
  8. Fly Paper
  9. Int. 3
  10. Oh Yes, Another Mother
  11. The White Mask
  12. Chrome Caps
  13. Mo Deeper