Original Music for Freedown Downtime


Un album de sorti en chez .

Composer la musique d’un film ne doit pas être chose facile pour des musiciens. Comment en effet interpréter des morceaux qui collent avec les images sans pour autant perdre une partie de sa propre personnalité ? Même si le quartet américain Theta Wave State s’en sort plutôt bien, il n’évite malheureusement pas ce piège en […]

Composer la musique d’un film ne doit pas être chose facile pour des musiciens. Comment en effet interpréter des morceaux qui collent avec les images sans pour autant perdre une partie de sa propre personnalité ? Même si le quartet américain Theta Wave State s’en sort plutôt bien, il n’évite malheureusement pas ce piège en composant des morceaux étranges, parfois amusants, heureusement courts, et souvent anecdotiques (« The real takedown », « Helicopters over Philly », « Storms », « See Agent »). Mais considérons ces quelques titres comme des accidents de parcours tant le reste de cet album montre l’étendu du savoir-faire de ces musiciens en matière de post-rock quasi-instrumental (le chant n’apparait que sur deux titres, dont le plus pop mais mélancolique « These islands »). La preuve en est faite avec les incessants changements de rythmes de l’instrumentale « Comparative Ends » et avec le très réussi « Symmetry » qui, en neuf minutes, alterne de courtes parties de chant noyé dans la réverb’ avec de longues périodes instrumentales entre douceur et tension plus bruitiste. Dans le même genre, mais sans chant et sans batterie, l’ironique « Sonic Youth never called us » se tend progressivement avec une guitare électrique de plus en plus noisy gravitant autour d’un thème récurrent joué à la guitare acoustique. C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de la musique de Theta Wave State : le groupe se base sur un thème qu’il modifie progressivement (« Downtime », ) pour aboutir à des atmosphères souvent brumeuses (« Los Alamos Labs », « Tapping on glass », « Close Watch »). Cet album constitue un début très prometteur de la part d’un groupe qui a maintenant changé d’appellation : avec le remplaçement de deux des membres de la formation originelles par le bassiste Steve Griesgraber et la chanteuse-claviériste Yuki Chikudate, c’est sous le nom d’Asobi Seksu qu’il faudra suivre leurs nouvelles aventures musicales.

Chroniqueur

La disco de Theta Wave State