Hylas


Un album de sorti en chez .

7

L'enfant d'Europe vient réveiller vos oreilles pour le printemps

Thomas Azier, c’est l’histoire de ce néerlandais qui chante en anglais mais qui vit à Berlin et a signé avec un label français pour réaliser son premier album, « Hylas ». Ce jeune chanteur incarne parfaitement le citoyen européen !

Thomas Azier est né aux Pays-Bas. C’est à l’âge de 19 ans qu’il a décidé de partir vers l’Allemagne. Il voulait un endroit pour s’émanciper, pour expérimenter de nouvelles choses : il a donc choisi de vivre à Berlin. A ses yeux, cette ville était remplie d’opportunités. Pourtant, son arrivée à Berlin n’a pas été facile. Au début, il s’est senti perdu, isolé et puis, au fur et à mesure, il a réussi à s’émanciper dans cette ville tellement mouvante. Après s’être fait connaître dans la capitale allemande, le jeune chanteur a traversé les frontières pour nous faire découvrir son premier album, un pur bijou d’électro-pop. Avant cet album, Thomas Azier avait déjà sorti deux EP en 2012 : « Hylas 001 » et « Hylas 002 ». Par la suite, il a signé avec Universal Music France pour produire son premier album. Entre temps, le jeune garçon n’a pas perdu de temps. Il a déjà fait le tour du monde grâce à des artistes comme Woodkid ou Stromae qui l’ont pris pour leurs premières parties de tournées.

Cinq ans : c’est le nombre d’années que Thomas Azier a consacré à l’écriture et la réalisation de son album. A l’écoute de « Hylas », on sent qu’il n’a rien laissé au hasard. A travers toutes les chansons, il construit petit à petit sa propre identité. Le style de Thomas Azier s’inscrit dans l’électro-pop mais il serait trop facile de résumer son album à cela. Les sons électros ont quelque chose de particulier, ils sont assez brutaux. Chaque morceau est un vrai mélange qui nous remue dans tous les sens avec des mélodies très travaillées. Synthés et percussions créent une atmosphère totalement décalée et sombre et les morceaux restent gravés dans notre esprit.

Le morceau-titre démarre très doucement pour monter de plus en plus violemment. C’est une parfaite introduction et, à partir du deuxième morceau, Ghostcity, on est complètement dans l’univers de l’artiste. Dans cette chanson, on se rend compte de toute la puissance vocale de Thomas Azier. Ensuite, plus on écoute l’album, plus les morceaux deviennent touchants. Verwandlung est le plus poignant. Le jeune néerlandais a vraiment réussi à créer une émotion forte avec cette chanson. En conclusion, au fil de l’album, il y en a pour tous les goûts : on passe de morceaux plus doux à des morceaux plus violents mais on passe également de sons métalliques à la douce voix de Thomas Azier. Un savant mélange qui risque de conquérir pas mal de monde.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Hylas
  2. Ghostcity
  3. Verwandlung
  4. Rukeli's Last Dance
  5. Red Eyes
  6. Angelene
  7. How To Disappear
  8. Futuresound
  9. Shadow Of The Sun
  10. Yearn Yearn
  11. Golden Wave
  12. Sirens Of The Citylight

La disco de Thomas Azier

Hylas7
70%

Hylas