Blonde on Basically Ginger


Un album de sorti en chez .

7

Thos Henley, ce nom ne vous dit peut-être (encore) rien mais cela ne saurait durer.

Thos Henley, ce nom ne vous dit peut-être (encore) rien, mais cela ne saurait durer. Jeune anglais baroudeur, Blonde on Basically Ginger, est déjà son troisième album.
Installé en Suède, après avoir vécu à Paris, Thos couche sur son piano ses doutes et ambitions.

Ses chansons sont des tranches de vie, comme Frida, en hommage à un nouveau-né dans son cercle proche et écrite dans le métro en chemin vers le studio d’enregistrement de cet album. C’est sincère, joli et terriblement humain.

Thos Henley, dans la tradition folk, raconte des morceaux de vie, avec ses doutes, que seul le piano quand il est maîtrisé ainsi peut sublimer.
Derrière ses airs un peu rétros, Blonde on Basically Ginger dissimule un album de pop folk à la fois pétillant, lumineux et léger. D’aucuns le trouveront trop lisse, trop propre, d’autant que la première écoute peut faire penser à Elton John sur plusieurs titres. Dit ainsi cela peut sembler étonnant, mais ce serait passer à côté de l’essentiel de l’album que de le résumer à cela.

Et que dire de « Long Time Feeling » qui ouvre joliment cet album ? Si vous ne deviez écouter qu’un titre, ce serait celui-ci.

Lecteurs parisiens, il sera en concert au Café de la Danse le 16 Décembre prochain et le 19 Janvier au Point Éphémère.

Chargée de relations extérieures

Tracklist

  1. Long Time Feeling
  2. Witness
  3. Ouija
  4. Escaping the Shade
  5. Dust in This Town
  6. 44th and 2nd
  7. 1994
  8. Basset Hound
  9. Aubrey Lane
  10. Frida

La disco de Thos Henley