IMG_1149

Mélancolie Heureuse


Un album de sorti en chez .

7

Savant mélange entre poésie, douceur, paroles percutantes et mélodies envoûtantes au piano, Tim Dup a sorti un premier opus de très grande qualité.

Tim Dup a sorti son premier album studio le 27 octobre dernier. Décryptage de “Mélancolie Heureuse”.

Le premier album de ce jeune représentant de la chanson française ne laisse pas indifférent. Cette impression est construite par cette voix, claire, solide et vibrante ; des textes à la poésie crue et sans concession décrivant la vie quotidienne d’une jeunesse un peu paumée et par une instrumentation musicale variée associant des influences très différentes.

Si les premières notes de l’album laissent croire à une douce introduction par quelques notes de piano avec le titre “Paradoxe“, il ne faut pas s’y fier. Le rythme, la verve de son texte et les percussions électroniques sont déjà présents, et c’est là tout l’intérêt de ce bel opus. Pendant toute l’écoute, la douceur apportée par les mélodies au piano, la poésie et la sensibilité de ses textes chantés par sa voix côtoie l’énergie sauvage des vagues de synthétiseurs, des percussions électroniques et de certaines paroles provocatrices. Il mixe avec une dextérité incontestable – et sans complexes ! – les influences de la nouvelle génération musicale : pop, hip-hop, rock, électro, chanson française pour en faire ressortir des morceaux d’une grande qualité.

Aussi bon parolier que musicien et compositeur, Tim Dup assume son écriture. Dans Bons Vivants, il décrit avec succès la génération des vingtenaires d’aujourd’hui. A la manière d’une chanson d’Alain Souchon, ou de Noir Désir dans les années 90, nous prenons le pari que cette chanson fera toujours sens dans 20, 30 ans. Elle restera comme un témoignage indispensable, un instantané pour comprendre la génération Y. Quelques envolées lyriques viennent ponctuer l’album, sans toutefois tomber dans le ridicule, comme sur L‘Envol” et Vers les Ours Polaires. Preuve encore une fois de son talent, la chanson TER Centre réussit à transcender un quotidien on ne peut plus banal, un trajet récurrent dans le TER, assis sur des “banquettes défoncées”, en une belle œuvre de la chanson française.

Tim Dup a ainsi créé un réel univers musical et littéraire qui nous emporte dès les premières lignes de texte jusqu’à la fin de l’album. Entre rap, story-telling et chant, sa voix nous transporte dans sa bulle, nous émeut et nous fait voyager. S’il manque parfois un peu d’aspérités et si quelques clichés adolescents ne sont pas épargnés, la balade musicale de 14 chansons n’en reste pas moins plus qu’agréable.

Chroniqueuse

Tracklist

  1. Paradoxe
  2. Mortelle Habanera
  3. L'envol
  4. Où tu vas ?
  5. Vers les ourses polaires
  6. Bons vivants
  7. Un peu de mélancolie heureuse
  8. Soleil noir
  9. Moïra Gynt
  10. Comme un écho
  11. Une envie méchante
  12. Fin août (Interlude)
  13. Fin août - Instrumental
  14. TER Centre - EP version

La disco de Tim Dup