Tomek


Un album de sorti en chez .

C’est sûr, cet album n’est pas une nouveauté, puisqu’il a été enregistré il y a environ deux ans. Mais lorsque la musique est de la qualité de celle de Tomek, on n’a qu’une envie : faire partager son plaisir auditif avec un maximum de personnes. Mais, avant de parler de cette musique, effectuons d’abord les […]

C’est sûr, cet album n’est pas une nouveauté, puisqu’il a été enregistré il y a environ deux ans. Mais lorsque la musique est de la qualité de celle de Tomek, on n’a qu’une envie : faire partager son plaisir auditif avec un maximum de personnes. Mais, avant de parler de cette musique, effectuons d’abord les présentations. Derrière ce prénom polonais se cache en fait un seul et unique musicien répondant au nom de Franck Lafay. Également impliqué dans le groupe Baka! et dans un autre projet solo (Gasp), Franck Lafay est un touche-à-tout aussi éclectique que doué. Il n’est donc pas étonnant qu’il n’ait eu besoin d’aucune aide pour enregistrer l’album de Tomek. De la première à la dernière note, en passant par l’enregistrement, le mixage ou les arrangements, Franck Lafay est responsable de tout. Enfin presque, puisqu’il nous gratifie d’une magnifique interprétation de “Another Story Girl”, écrite et composée par Stina Nordenstam. A fortes tendances acoustiques, les huit autres compositions sont par contre entièrement personnelles et l’on retrouve parmi elles aussi bien des instrumentales aériennes et ambiantes (“Eclipse”, “Un rêve la nuit dernière”, “Travelling”), des chansons françaises dépressives sur lesquelles plane l’ombre de Kat Onoma (“Traces”, “Silence (fiction)”), ou des titres aux influences post-rock (“La tristesse te va si bien”, “Plus bas”). Qu’elle soit instrumentale, chantée en français ou en anglais, la musique de Tomek est de toute façon subtile, mélancolique, douce, triste, profonde, bref, elle a une âme. Franck, tu as vraiment raison, la tristesse te va si bien…

Chroniqueur

La disco de Tomek

Tomek
0%

Tomek