Maximum Axis


Un album de sorti en chez .

8

Confirmation d'un talent tous azimuts, précis dans la folie.

Nous avons découvert Unik Ubik plus ou moins par hasard, le temps d’une énième nuit à la recherche de renouveau dans les méandres de la toile. De cette première rencontre, nous avions déjà fait part de toute notre admiration pour le groupe, à l’occasion de la sortie de leur premier album, emprunt d’une folie enchanteresse omniprésente. L’unité du groupe – moins d’un an après sa création – nous avait également frappé.

« Maximum Axis » lui succède donc 2 ans plus tard, et le moins que l’on puisse dire est que cette période a profité à bien des égards au groupe. Une période profitable oui, car, quand on se fend d’un OVNI tel que leur opus éponyme, il est bien souvent difficile de ne pas le singer sans perdre l’esprit originel. Eh bien, malgré l’image ô combien dépréciée, on décèle dans ce second disque une forme de maturation du premier.

De fait, ce qui nous faisait évoquer Mike Patton ou Magma à notre première rencontre se trouve plus inhibé, ou subtil (au choix). Difficile tout de même de parler de pop, mais le groupe a savamment réussi à allier sa folie à un liant, une cohérence bien plus personnels. Ce que l’on appelait psychédélisme prend ici des airs plus originaux, on se rapproche plus de rites sorciers, de formules incantatoires, parfaitement ponctuées tantôt par les cuivres, tantôt des riffs syncopés. Mais sporadiquement, un titre tel que Nénuphar (1) nous ramène aux premières amours du groupe, la profusion d’instruments sur un instant T, avec un résultat toujours aussi jouissif.

En revanche, c’est bien avec de superbes titres tels que Augurken ou Petonk et leur montée en puissance presque éthérée que l’on perçoit l’évolution positive du groupe, dans son unité notamment. Magnifique orchestration et production au diapason font émaner une forme de patience à installer une ambiance complexe. C’est au final ce qui transpire de l’art d’Unik Ubik, une grande capacité à faire la différence entre exigence et élitisme. Il y a un réel désir de plaire et de partager son propos avec son auditoire. Est-ce dû à une forme de maturation ? Quelque part, il n’y a pas spécialement d’intérêt à répondre à la question. Là où nous trouvons notre bonheur et un véritable attrait pour la carrière de ce groupe c’est dans le brio dont il fait preuve à survivre à la comète que fut leur premier effort.

(1) : non restitué dans la tracklist last.fm

Webmaster

La disco de Unik Ubik

Maximum Axis8
80%

Maximum Axis

Unik Ubik LP9
90%

Unik Ubik LP