Can You Hear Me Clearly: A Moshi Moshi Records Compilation


Un album de sorti en chez .

Moshi Moshi est devenu en quelques années l’un des labels les plus en vue outre-Manche. Il a eu beaucoup de flair en sortant de l’anonymat Bloc Party, The Rakes, Hot Chip ou encore Architecture In Helsinki. Il présente ici un petit panaché versatile de leurs sorties des deux dernières années (2004-2006) compilant stars internationales, artistes […]

Moshi Moshi est devenu en quelques années l’un des labels les plus en vue outre-Manche. Il a eu beaucoup de flair en sortant de l’anonymat Bloc Party, The Rakes, Hot Chip ou encore Architecture In Helsinki. Il présente ici un petit panaché versatile de leurs sorties des deux dernières années (2004-2006) compilant stars internationales, artistes confirmés ou jeunes pousses officiant tous dans des registres assez différents: electro-pop, indie rock, post-punk.

La compilation s’ouvre sur l’incontournable tube de Bloc Party Banquet, une manière de rappeler que le label est un découvreur de talents hors pair mais aussi un bon moyen d’accrocher le curieux. D’autant que l’amateur de rock dansant trouvera quelques jolis morceaux à se mettre sous la dent comme les excellents Roland Shanks dont le Anniversary est un des moments forts du disque ou encore les New Rhodes dont la participation certes beaucoup plus sucrée s’avère vraiment intéressante. En revanche, Never Lose Your Sense Of Wonder de Yeti, nouveau groupe de John Hassall bassiste de feu The Libertines, est un morceau un peu convenu, sans surprise, recyclant trop la recette de son ancien groupe sans en atteindre les qualités mélodiques qui en avaient fait le succès.

Outre Hot Chip qui nous enchante toujours autant avec un candide et mélancolique Baby Said, l’electro-pop est représentée par la grande découverte de ce recueil: l’excellent Lo-Fi-Fnk, Change Channel est à la fois original, funky et dansant. D’ailleurs, chose amusante, ce morceau avait déjà été repiqué pour une compilation Kitsuné (“Kitsuné Maison”), tout comme Au Revoir SimoneBackyards Of Our Neighbors lui aussi présent sur “Can You Hear Me Clearly”, une sympathique ritournelle electro douce, aérée et presque onirique.

Nous noterons enfin sur cette compilation les participations de Architecture In Helsinki, Tilly And The Wall et The Rakes avec de bons morceaux qui permettent de contrebalancer quelques grosses déceptions comme Best Fwends qui arrivent à nous irriter en moins de deux minutes ou encore The Grates qui ne convainquent pas non plus.

Dans un panorama aussi large que celui ci, il est difficile de créer une vraie cohérence artistique, si ce n’est un goût prononcé pour une musique pointue et globalement originale. Ce qui fait la qualité du label devient le principal défaut de cette compilation. L’alternance des ambiances et des genres est une idée louable et aventureuse mais elle rend l’écoute intégrale du disque plutôt difficile, surtout entachée de quelques morceaux anecdotiques (Hot Club De Paris, Matt Harding) voire très moyens (Yéti, The Grates, Best Fwends). Pourtant, les très belles découvertes du label comme Roland Shanks, Lo-Fi-Fnk ou New Rhodes en font un disque plutôt intéressant.

Chroniqueur

La disco de V/A

I’m Not There OST7
70%
Effleurement
0%
Monika Force
0%
CQFD 2005
0%
POPvolume #4
0%
INstruments
0%
cap
0%

cap

Thank You
0%
Forma 2.03
0%
Not’ CD
0%