Estuary English: Music from Memphis Industries Vol One


Un album de sorti en chez .

Comme beaucoup d?autres structures indépendantes, le label Memphis Industries nous livre lui aussi une compilation afin de présenter un éventail de sa production. Au programme, 10 groupes ou artistes et 18 titres pour nous faire découvrir l?univers de Memphis Industries, univers qui est en décalage complet avec ce que nous offre la majorité des labels […]

Comme beaucoup d?autres structures indépendantes, le label Memphis Industries nous livre lui aussi une compilation afin de présenter un éventail de sa production. Au programme, 10 groupes ou artistes et 18 titres pour nous faire découvrir l?univers de Memphis Industries, univers qui est en décalage complet avec ce que nous offre la majorité des labels d?indie-pop. Principalement instrumentale, mais absolument pas post-rock, cette compilation regorge de morceaux au parfum rétro (les influences sixties étant palpables) qui présentent une pop lo-fi et décalée au parfum souvent psychédélique, parfois easy listening (Fort Lauderdale en est le meilleur exemple) et à l?instrumentation paradoxalement très riche (on côtoie ainsi des trompettes, du piano, des cordes, des cuivres, des sons électros, des orgues au son vintage, des guitares électriques et acoustiques, etc.). Dans ce registre, The Go ! Team, avec sa bonne humeur et son énergie fédératrice, nous livre ainsi deux très bons morceaux qui feront se trémousser plus d?un auditeur. La Mouche sort également du lot avec son excellent « The Road » qui rappelle les instrumentales présentes sur l?unique album d?Avenue A (chroniqué sur ce même site). Dans un son plus trip-hop, Broadway Project se fait remarquer avec « Femme Fatale », mais également avec le morceau chanté, mais moins convaincant, « For The One ». Car, si les instrumentales sont majoritaires, certains artistes font quand même entendre leurs voix. C?est le cas de The Squire Of Somerton qui alterne les ambiances à une vitesse fulgurante. On croise ainsi de la country, de la folk, de la pop psychédélique au sein d?un seul et même morceau de trois minutes ! Côté songwriting acoustique, J. Xaverre promet beaucoup avec « I Promised Myself » et surtout « Saturday » qui se révèle être un single au potentiel très fort. S?il y a bien un artiste qu?il faudra suivre à l?avenir sur ce label, c?est bien ce J. Xaverre qui semble être pétri de talent. Pour le reste, même si les morceaux cités précédemment sont agréables à l?oreille, cette compilation traîne un peu en longueur et ne fait pas partie de ces disques qui s?écoute attentivement. Par contre, elle fera une très bonne musique d?ambiance pour une soirée entre amis?

Chroniqueur

V/A

V/A
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de V/A

I’m Not There OST7
70%
Effleurement
0%
Collection 2005
0%
Monika Force
0%
POPvolume #4
0%
CQFD 2005
0%

CQFD 2005

Thank You
0%

Thank You

cap
0%

cap

INstruments
0%

INstruments

Sunset : False
0%
Boy Playground
0%
Forma 2.03
0%

Forma 2.03

Acuarela Songs
0%
Fabulous Racers
0%
Not’ CD
0%

Not’ CD