Gloria International Garage Rock Club


Un album de sorti en chez .

A force d’entendre parler de la fabuleuse Albion, de ses soirées garage vénérées et de ses découvertes, il était temps que quelqu’un prenne les choses en main chez nous. Ainsi, c’est la valeureuse et dynamique équipe de Coup Franc qui s’est attelée à la tâche en organisant les soirées Gloria à partir de juin 2003. […]

A force d’entendre parler de la fabuleuse Albion, de ses soirées garage vénérées et de ses découvertes, il était temps que quelqu’un prenne les choses en main chez nous. Ainsi, c’est la valeureuse et dynamique équipe de Coup Franc qui s’est attelée à la tâche en organisant les soirées Gloria à partir de juin 2003. Rendez-vous plus ou moins réguliers, ces soirées sont rapidement devenues des références rassemblant ce qui se fait de mieux sur la scène garage actuelle, des Hives aux Barracudas, des Parisians aux Hushpuppies. En tout, c’est plus de 35 groupes qui ont partagé l’affiche de 14 soirées. La dernière édition se tenait récemment à la Flèche d’Or, sous forme d’un festival, pour fêter la sortie de la compile dont il est question ici.

Le militantisme et la passion ont poussé Coup Franc à réunir ses trouvailles sur une galette, destinée à faire découvrir et partager les pépites et les richesses de cette scène trop méconnue. 24 titres, dont une majorité d’inédits, ont été judicieusement sélectionnés. De la power-pop au modern-jazz, en passant par Southern et Nothern Soul ou le punk-rock, l’étendard du rock?n’roll plébiscité est aussi large que la provenance des groupes sélectionnées. c’est l’hymne phare des soirées Gloria qui ouvre la compile : le très dansant et soul Don’t tell me de The Come Ons, de Détroit. Le reste est d’un éclectisme et d’une pertinence remarquable : les Ecossais The Urges, les Japonaises 5,6,7,8?s propulsées par Tarentino (Kill Bill), les Finnois de The Flamming Sideburns et leur The Hustler, hommage aux Soncis, les excellents Néo Zélandais de The D4, The Hives qu?on ne présente plus, les New-Yorkais de The Little Killers’ Seuls représentants tricolores de la compile, les Second Sex, du haut de leurs 15 ans, défendent fièrement un garage rock brut, à l’économie des textes et des accords.

Pour les fouineurs et explorateurs insatisfaits, cette compile constitue un outil précieux pour plonger dans la scène garage internationale. Pour les autres, c’est un premier pas dans cette scène riche et à découvrir. Bonne nouvelle, on annonce déjà une deuxième édition !

Chroniqueur
  • Publication 179 vues17 novembre 2005
  • Tags V/AWagram
  • Partagez cet article

La disco de V/A

I’m Not There OST7
70%
Effleurement
0%
Monika Force
0%
CQFD 2005
0%
POPvolume #4
0%
INstruments
0%
cap
0%

cap

Thank You
0%
Forma 2.03
0%
Not’ CD
0%