Hi-Fi songs for lo-fi hearts


Un album de sorti en chez .

Voilà donc 23 titres d’indie pop au sens très large du terme compilés par Paperheart music, label belge/canadien. My Orchard, groupe suédois ouvre la danse sur une note emo très agréable. Se succèdent ensuite des groupes tels Flexa Lyndo, Carissa’s Wierd, Wio ou encore Alisse. Le label avait pour ambition ici de réunir des groupes […]

Voilà donc 23 titres d’indie pop au sens très large du terme compilés par Paperheart music, label belge/canadien. My Orchard, groupe suédois ouvre la danse sur une note emo très agréable. Se succèdent ensuite des groupes tels Flexa Lyndo, Carissa’s Wierd, Wio ou encore Alisse.
Le label avait pour ambition ici de réunir des groupes des quatre coins du monde, avec comme mot d’ordre et point de ralliement : pop ! Exercice de style donc plutôt libre et qui par conséquent rassemble des groupes bien différents. Cela dit, les titres s’enchaînent très bien, et je dirai que cette compilation est vraiment indiquée pour les froides soirées d’automne comme en subit en ce moment (du moins dans le Nord !).
Mon coup de cœur va tout droit à Belmondo, aka Christian Nolf, ex-membre de SexyTiger qui sévit ici en solo. Le titre parle de lui-même : ‘A letter to Jean-Michel Jarre’. Le thème de la chanson reprend d’ailleurs celui d’un titre du sieur amateur de sons et lumières. Reste à écouter (ou lire puisqu’elles sont incluses avec le CD) les paroles ! Melon Galia, présente également une très jolie chanson douce et acoustique. Puis on passe à des titres plus guillerets comme celui d’Alisse ou plus péchus avec ‘Every day i lose my hair ‘ de Pillow. Vous vous surprendrez peut-être aussi à entonner le refrain de titres particulièrement efficaces tel ‘Skinny Sidewalks’ de The Paperbacks.
Il est évidemment impossible d’apprécier absolument tous les titres de cette compilation, mais on ne peut que reconnaître la qualité de l’ensemble. Ainsi, tous les amateurs d’indie pop y trouveront forcément leur compte. Le seul point noir est peut-être la longueur du disque : plus de 73 min, personnellement je trouve cela un peu difficile à digérer quand on l’écoute d’un seul trait ; ce qui incite d’autant plus à sauter les pistes qu’on apprécie le moins.

Chroniqueur

La disco de V/A

I’m Not There OST7
70%
Effleurement
0%
Monika Force
0%
CQFD 2005
0%
POPvolume #4
0%
INstruments
0%
cap
0%

cap

Thank You
0%
Forma 2.03
0%
Not’ CD
0%