Hospitality


Un album de sorti en chez .

Nouvelle livraison d’Aaron Funk, "Hospitality" débarque juste après "Cavalcade of Glee…", également sorti l’année dernière. Ce n’est pas vraiment comme si on doutait des capacités du monsieur à nous satisfaire : il est maintenant avéré qu’Aaron Funk est un Dieu dans son genre, qui règne en maitre absolu sur tous ceux se risquant à développer […]

Nouvelle livraison d’Aaron Funk, "Hospitality" débarque juste après "Cavalcade of Glee…", également sorti l’année dernière. Ce n’est pas vraiment comme si on doutait des capacités du monsieur à nous satisfaire : il est maintenant avéré qu’Aaron Funk est un Dieu dans son genre, qui règne en maitre absolu sur tous ceux se risquant à développer de l’IDM ultra-rapide et syncopée. C’est lui qui commande, et c’est comme ca. Moins sombre et un peu plus mélodique (toutes proportions gardées!) que "Meathole", "Hospitality" a également digéré les cordes impressionnantes de "Rossz Csillag Allat Született", qui est peut être à ce jour son album le plus diffusé. En somme, voila un EP qui englobe les tendances des dernières productions de Venetian Snares, sans toutefois faire de redite. Des rythmiques toujours dévastatrices et réglées au micron près, des arrangements à couper le souffle et un artwork classieux font de ce "Hospitality" un disque qui, s’il n’est pas indispensable, est loin d’être un mauvais investissement.

Jul
Chroniqueur

Tracklist

  1. Frictional Nevada
  2. Beverly's Potatoe Orchestra
  3. Shoot Myself
  4. Duffy
  5. Cabbage
  6. Hospitality