Pochette You vicious

LP1


Un album de sorti en chez .

5

Premier album après un EP convaincant en début d'année pour le duo rennais.

“EP #1” avait posé les bases du projet You Vicious ! : des morceaux puissants, boostés par des nappes de synthés épaisses, une rythmique implacable, un chant toujours juste. L’album qui paraît en est le prolongement naturel puisqu’il inclut les quatre morceaux présents sur ledit EP. Une facilité, jugeront certains, qui ne manqueront pas de pointer que ce premier album, qui englobe donc quatre titres déjà connus et en rajoute cinq (sept si on compte les deux “bonus tracks”) est davantage l’agrégation ou l’équivalent de deux EP. C’est aussi un risque dans la mesure où “diluer” “EP#1” dans un album risquait d’en annihiler la concision et la cohérence.

Control Freak, quatrième morceau de l’album mais premier réellement inédit, confirme les craintes. Après un démarrage très encourageant, parfaitement dans le tempo et la continuité de l’excellent Dance W/ The Shaman, se perd dans la surenchère d’une accélération pompière. Puzzle In Me, plus calme, a les vertus d’une respiration après un départ tambour battant, mais, si le morceau n’est pas mauvais, You vicious ! semble néanmoins moins à l’aise avec les dynamiques plus lentes. En outre, si le morceau est en milieu d’album, ceux qui connaissent déjà “EP#1” auront davantage l’impression que l’album a véritablement commencé avec le morceau d’avant et qu’il est placé trop tôt. Plus loin, Trapped Mind, avec son accord de guitare récurrent, réconcilie le duo avec ce qui ressemble à une ballade, même si en fond les synthés grondent toujours. Sur Death Rays From Heaven, You Vicious ! glisse vers davantage d’expérimentation avec un instrumental qui explore diverses directions, potentiellement intéressantes, mais qui mériteraient d’être creusées individuellement plutôt qu’empilées.

En résumé, ceux qui découvriront You vicious ! avec ce premier album seront certainement les plus enthousiastes, mais il n’est néanmoins pas certain qu’ils soient convaincus sur la longueur. Ceux qui connaissent déjà “EP #1” auront peut-être l’impression que le meilleur avait déjà été servi et resteront plus sûrement sur leur faim. Bref, ce premier LP vient rappeler que l’album reste le format de référence et que l’apprivoiser est toujours un accomplissement. You vicious! reste néanmoins un duo à suivre de près et capable du meilleur. Gageons qu’ils ne tarderont pas à franchir l’obstacle qui s’est dressé devant eux.

Rédacteur en chef

La disco de You vicious !