IndieTOProck 2010 : le bilan de la rédaction

Alors que les fêtes de fin d’année viennent de se terminer, et que l’année 2010 a tiré sa révérence, la rédaction d’indiepoprock.fr a concocté son bilan de fin d’année.  Nous avons une fois de plus pris soin de regarder dans nos rétroviseurs tous les disques parus cette année pour effectuer notre palmarès 2010.

Au programme du bilan cette année nous vous proposons de découvrir le top de la rédaction, le top individuel de chaque chroniqueur, un abécédaire des grands moments de l’année, la playlist des morceaux préférés des chroniqueurs de la rédaction, et les meilleurs clips de l’année. Un menu de folie pour un bilan au top !

En entrée

2011 démarre tout juste et on est encore à regarder l’année qui vient de se terminer, où on a beaucoup cherché les perles pop, hip-hop, électro, rock et indé. On peut dire que ça s’est joué au coude à coude entre nos différents favoris dans la rédaction, et c’est finalement Beach House et leur “Teen Dream” qui s’est imposé dans notre classement. “Teen Dream”, un album sorti en Janvier, et Norway un très beau titre que l’on aura beaucoup écouté …

Une belle surprise de la part de ce groupe qui aura su rester discret pendant cette année 2010 que l’on pourrait qualifier d’année de transition.

LE TOP DE LA REDACTION :

01. Beach House – Teen Dream
02. Arcade Fire – The Suburbs
03. Deerhunter – Halcyon Digest
04. Foals – Total Life Forever
05. Sufjan Stevens – All Delighted People EP
06. Tame Impala – Innerspeaker
07. Sufjan Stevens – The Age Of Adz
08. Swans – My Father Will Guide Me Up A Rope To The Sky
09. The National – High Violet
10. Caribou – Swim
11. Owen Pallett – Heartland
12. LCD Soundsystem – This is Happening
13. Broken Bells – s/t
14. The Black Keys – Brothers
15. Avi Buffalo – s/t
16. Crystal Castles – Crystal Castles II
17. Gush – Everybody’s God
18. Joanna Newsom – Have One On Me
19. Kanye West – My Beautiful Dark Twisted Fantasy
20. DAAU – The Shepherd’s Dream

Car même si “The Suburbs” arrive second de notre classement, Arcade Fire a été l’un des groupes qui a récolté le plus d’avis partagés à la sortie de cet album. Fin de l’emphase, un son plus resserré ; tout s’est passé comme si la bande de Régine Chassagne et Win Butler, groupe phare des années 2000, cherchait une nouvelle voix musicale. Un disque d’entre-deux qui, paradoxalement, aura permis au groupe d’avoir là l’un de ses plus grands succès dans les charts …

On a donc vu défiler beaucoup de disques où de nombreux artistes, apparus lors de la décennie précédente, tentent de prolonger encore un peu plus le son et les ambiances qu’ils ont créés tout en y apportant quelques nouveaux éléments. The National et leur “High Violet”, The Black Keys avec un virage soul pour “Brothers” ou encoreFoals avec un “Total Life Forever” moins immédiat que leur premier disque. On les laisse là, tout en se posant quelques questions : comment reviendront-ils ? Avec un son plus commercial ? Plus radical ?…

2010, encore beaucoup de changements aussi pour Sufjan Stevens, qui nous aura offert deux copieux disques, que l’on retrouve aussi dans notre top. Un très bel EP de transition avec “All Delighted People”, qui mélange quelques belles balades folk avec certains éléments de la musique électronique, et enfin “The Age Of Adz”, disque mutant qui n’est pas sans évoquer l’exubérance pop de certains grands albums de hip-hop sortis cette année, comme “My Beautiful Dark Twisted Memory” de Kanye West.

L’électro adapte aussi une partie de ses inventions sonores avec Crystal Castles qui laisse de côté les GameBoys et son ambiance cheaptune-punk pour une sorte d’eurodance classieuse tandis que James Murphy, visiblement fatigué, nous livre un ultime album de LCD Soundsystem tout en reproduisant à l’identique la formule si efficace de ses deux précédents disques.

Parmi toutes ces nombreuses valeurs sûres, on a quand même vu apparaitre quelques nouveaux groupes, et on est sûr que l’on entendra encore longtemps parler de la pop délicate de Avi Buffalo et du psychédélisme de Tame Impala.

Une fois de plus, 2010 a été aussi une année riche en reformations. Outre le retour dePavement et de Pulp sous la forme de concerts nostalgiques et mémorables, on a quand même vu quelques vieilles gloires revenir aussi pour nous livrer de très bons disques, avec notamment Swans, le mythique groupe de l’intransigeant Michael Gira. Entre dark-folk et no-wave bruitiste et puissante, “My Father Will Guide Me Up A Rope In The Sky” demeure l’un des disques les plus exigeants de cette année.

Voir ces anciens combattants du punk toujours aussi en forme a été l’une des sources de consolation que nous avons trouvé pour nous remettre des multiples décès qui ont rendus particulièrement amers certains moments de cette année. C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de LhasaMark LinkousAlexChilton et Jay Reatard …

Heureusement, 2011 démarre avec son traditionnel cortège de nouveautés, et pourrait bien remettre en première place Manchester comme l’un des villes les plus créatives musicalement avec les albums de Wu Lyf et Youth ; deux groupes qui semblent creuser les sillons d’une pop sombre et aventureuse. A noter aussi que la reformation de Pavement a sûrement beaucoup influencé Yuck qui arrive bientôt avec un premier disque qui fait référence aux guitares des 90’s, décennie qui semble bien décidée à revenir en force. A noter aussi le prochain Deerhoof , plus barré que jamais, ainsi que le “Red Barked Tree” de Wire, qui signe là le retour en haute forme de ces dignes vétérans du post-punk. Finalement, on la sent bien partie cette nouvelle année musicale…

Tops des rédacteurs

FX :
01. Deerhunter – Halcyon Digest
02. Sufjan Stevens – All Delighted People EP
03. LCD Soundsystem – This Is Happening
04. Tame Inpala – Innerspeaker
05. Twin Shadow – Forget
06. The National – High Violet
07. Caribou – Swim
08. Wavves – King Of The Beach
09. Beach House – Teen Dream
10. Wild Nothing – Gemini

Cécile :
01. Joanna Newsom – Have One On Me
02. Owen Pallett – Heartland
03. Josh Ritter – So Runs The World Away
04. Sufjan Stevens – All Delighted People EP
05. Lost In The Trees – All Alone In An Empty House
06. Sharon Van Etten – Epic
07. The Walkmen – Lisbon
08. Dreamend – So I Ate Myself, Bite by Bite
09. Syd Matters – Brotherocean
10. Sufjan Stevens – The Age Of Adz

Hervé :
01. Sufjan Stevens – The Age Of Adz
02. Foals – Total Life Forever
03. Beach House – Teen Dream
04. Cocorosie – Grey Oceans
05. Grinderman – 2
06. Arcade Fire – The Suburbs
07. Micah P. Hinson – Pioneer Saboteurs
08. I Like Trains – He Who Saw The Deep
09. Silver Mount Zion – Kollaps Tradixionales
10. Clogs – The Creatures In The Garden Of Lady Walton

The Muffin Man :
01. Tame Impala – Innerspeaker
02. Deerhunter – Halcyon Digest
03. Get Well Soon – Vexations
04. The Tallest Man On Earth – The Wild Hunt
05. Syd Matters – Brotherocean
06. Beach House – Teen Dream
07. Avi Buffalo – s/t
08. The Morning Benders – Big Echo
09. Arcade Fire – The Suburbs
10. Sufjan Stevens – The Age Of Adz

Nassim :
01. Kanye West – My Beautiful Dark Twisted Fantasy
02. Sufjan Stevens – The Age of Adz
03. Big Boi Sir Luscious Left Foot – The Son of Chico Dusty
04. Hot Chip – One Life Stand
05. Foals – Total Live Forever
06. Sleigh Bells – Treats
07. Yeasayer – Odd Blood
08. Janelle Monae – The Archandroid
09. LCD Soundsystem – This Is Happening
10. Arcade Fire – The Suburbs

Benjamin :
01. Crystal Castles – Crystal Castles II
02. Beach House – Teen Dream
03. PVT – Church With No Magic
04. Arcade Fire – The Suburbs
05. LCD Soundsystem – This Is Happening
06. Caribou – Swim
07. Perfume – Genius Learning
08. Gonjasufi – A Sufi And A Killer
09. Gold Panda – Lucky Shiner
10. These New Puritans – Hidden

iChris :
01. Maximum Balloon – s/t
02. Violens – Amoral
03. Warpaint – The Fool
04. Best Coast – Crazy For you
05. The School – Loveless Unbeliever
06. Dum Dum Girls – I will be
07. Clara Clara – Comfortable problems
08. Broken Bells – s/t
09. Twin Shadow – Forget
10. Superchunk – Majesty Shredding

Cédric B :
01. Gush – Everybody’s God
02. Arcade Fire – The Suburbs
03. Lilly Wood And The Prick – Invicible Friends
04. Absynthe Minded – s/t
05. The Magic Numbers- Runaway
06. The Bewitched Hands – Birds And Drums
07. Blur – Live At Hyde Park
08. Black Angels – Phosphene Dream
09. The Bishops – For Now
10. Belle & Sebastian – Write For Love

Laure :
01. Beach House – Teen Dream
02. DAAU – The Shepherd’s Dream
03. Squares On Both Sides – Salt Meadows
04. An Pierlé & White Velvet – Hinterland
05. Deerhunter – Halcyon Digest
06. Holly Miranda – The Magician’s Private Library
07. Broken Glass Heroes – Grandchildren Of The Revolution
08. Travels – Robber On The Run
09. The Go Find – Everybody Knows It’s Gonna Happen Only Not Tonight
10. Natureboy – s/t

Tristan :
01. Broken Bells – s/t
02. Avi Buffalo s/t
03. Swans – My Father Will Guide Me Up A Rope To The Sky
04. The National – High Violet
05. No Age – Everything In Between
06. Tame Impala – Innerspeaker
07. Arcade Fire – The Suburbs
08. Gorillaz – Plastic Beach
09. Teenage Fanclub – Shadows
10. That Summer – Near Miss

Mathieu :
01. Swans – My Father Will Guide Me Up A Rope To The Sky
02. Sun Araw – On Patrol
03. Liars – Sisterworld
04. Laetitia Sadier – The Trip
05. The National – High Violet
06. The Fall – Our Future Your Clutter
07. The Black Keys – Brothers
08. John Grant – Queen Of Denmark
09. Sun Kil Moon – Admiral Fell Promises
10. The Coral – Butterfly House

Christophe :
01. Beach House – Teen Dream
02. Caribou – Swim
03. Midlake- The Courage Of Others
04. Owen Pallett – Heartland
05. Sufjan Stevens – All Delighted People EP
06. 65daysofstatic- We Were Exploding Anymay
07. Soso – Tinfoil on the Windows
08. Twin Shadow – Forget
09. The National – High Violet
10. Syd Matters – Brotherocean

Carol :
01. The Black Keys – Brothers
02. Arcade Fire – The Suburbs
03. Foals Total – Life Forever
04. Ariel Pink’s Haunted Graffiti – Before Today
05. Das Racist – Sit down, Man
06. Deerhunter – Halcyon Digest
07. Broken Bells – s/t
08. Wavves – King Of The Beach
09. Gayngs – Relayted
10. Yeasayer – Odd Blood

En dessert

Pour bien être certains de ne manquer aucun moment fort de l’année 2010, nous avons choisi de les réunir sous la forme d’un abécédaire. Voici donc nos grands moments forts de l’année passée. 

A comme Anciens :

En 2010, on a vu le retour en force des anciens combattants, et pas seulement pour des tournées destinées à remplir leur compte en banque. Certains de leurs albums sont parmi les plus intransigeants de cette année (The VaselinesThe FallSwans)

A comme Arcade Fire :
Le troisième album de ceux qui sont considérés comme les « sauveurs du rock » (sic) par la presse spécialisée a pour la première fois scindé les fans en deux. Pourtant les Canadiens ont délibérément fait profil bas et rangé l’emphase au frigo.

B comme B.O. :
Cette année, le rock indépendant s’est invité au cinéma pour accompagner les images de “The Social Network” (Trent Reznor), “Simon Werner A Disparu” (Sonic Youth), et on ne compte plus le nombre de groupes découverts (Metric, les Black Keys, …) par une bande d’ado pré-pubères en écoutant la BO de “Twilight”.

B comme Baroque :
Le baroque est partout et la musique n’y échappe pas. On connaissait le goût (douteux ?) des Américains d’Of Montreal, on a découvert dans une veine similaire la troupe The Irrepressibles. Dans un registre plus sobre, on citera également Perfume Genius et Get Well Soon.

C comme : Chats
Avec Best CoastKlaxons et Wavves, de nombreux félins se sont retrouvés sur quelques pochettes de disques. Par contre en 2010, le poney, c’est bel et bien fini …

C comme Chillwave : 
A chaque année musicale, son lot de nouvelles tendances, de nouveaux mouvements nés sur les cendres d’autres plus ou moins anciens. En 2010 on a donc juré que par la chillwave, une réminiscence du shoegaze, de la dream-pop et du downtempo entre autres.

C comme Cave (Nick) : 
Ca pourrait devenir une habitude lassante, c’est au contraire une nouvelle démonstration de fraîcheur. En 2010, Nick Cave a encore fait parler de lui avec ses acolytes de Grinderman, avec un second album salué comme plus réussi et plus abouti que son prédecesseur, sans pour autant se prendre au sérieux. Preuve également que notre homme a toujours du flair, c’est à Anna Calvi qu’il a décidé de confier les premières parties de sa tournée.  En fin d’année, l’animal se sera aussi fait brièvement remarquer à la rubrique faits divers pour avoir embouti un panneau de signalisation de Brighton avec sa Jaguar… Plus que jamais, Nick Cave est un fauve en liberté comme il en reste peu.

D comme Disparus :
Par tristesse, on préfère ne pas trop énumérer le nombre de musiciens décédés en cette année 2010. On se contentera d’en citer trois, dont les disques n’en finissent pas de nous hanter : Mark Linkous, Alex Chilton et Jay Reatard.

D comme Déceptions : 
InterpolBelle & SebastianWolf ParadeAntony & the Johnsons… On en attendait beaucoup, eut égard à leurs états de service et à leur pedigree, et au final on a été déçu. Bien sûr tout ceci est soumis à un fort taux de subjectivité.

E comme Edwyn Collins :
Au milieu de tous ces disparus, il faut saluer comme il se doit un survivant. Edwyn Collins est toujours parmi nous, et son dernier album est sorti en septembre dernier, avec un coup de main de Franz Ferdinand.

E comme  Eyjafjallajokull :
Non content d’avoir un nom imprononçable, le volcan islandais aura bien fait chier son monde en provoquant le chaos aérien et l’annulation de nombreux concerts, notamment pendant le festival Coachella.

F comme  Français :
Cette année encore, ils sont quelques uns à faire rivaliser la chanson française avec le savoir-faire anglo-saxon. On pense à Arnaud Fleurent-Didier, à Bertrand Belin ou encore Florent Marchet. Certains, comme Syd Matters, s’en tirent aussi très bien en anglais.

G comme Godspeed :
Le retour des canadiens de Godspeed You! Black Emperor a fait l’effet d’une bombe. Leurs concerts prévus en 2011 sont pour la plupart complets, on espère, pourquoi pas, un nouvel album.

G comme Grammy Award :
Phoenix fait partie de ces groupes français qui marchent aussi bien, voire mieux, à l’étranger qu’en France. Ils sont les premiers français à récolter le prisé Grammy Award.

H comme Hip-Hop :
Après des années de disettes, le hip-hop a repris de magnifiques couleurs. Du rap bariolé deBig Boi aux “spoken words” du vétéran Gil Scott-Heron en passant par Das Racist, Ghostface Killah, Rick Ross, Shad, Drake et un doublé de The Roots, tous les courants ont su briller. Pendant ce temps, Kanye West reprenait sa couronne avec un album de haut vol tandis que Erykah Badu et Janelle Monae réinjectait grâce et émerveillement dans ce qu’on appellera R&B à défaut de trouver une meilleure étiquette.

I comme Inrocks : 
Le célèbre hebdo culturel a opéré un sérieux ravalement de façade avec une nouvelle formule XXL : plus de pages, plus de politique, plus de pub…et un prix en baisse.

J comme Japandroïds :
Le duo canadien n’a sorti qu’une compilation de ses premiers singles en 2010, mais sachez que s’ils reviennent en 2011, ce ne sera pas Japandroïds qui s’invitera dans les tops de fin d’année mais le reste du top de fin d’année qui s’invitera autour de Japandroïds…

K comme Katerine :
Le dandy nantais n’en finit pas de jouer les trublions de service. Son dernier pied-de-nez en 24 titres a ses partisans et ses farouches détracteurs. Sa banane aura en tout cas fait beaucoup parler d’elle…et de lui.
K comme Kanye West :
On aime ou pas, en tous cas le dernier album du chanteur de hip-hop a fait l’effet d’une bombe. “My Beautiful Dark Twisted Fantasy” a reçu tellement de louanges qu’il est apparu comme étant la surprise de l’année. Pitchfork lui même a donné la note rare et mythique de 10 sur 10. Affaire à suivre.

L comme Los Angeles :
Cette année, la cité des Anges aura été l’une des plus actives avec les premiers disques deBest Coast, Warpaint et Local Natives, sans oublier le label Not Not Fun avec Sun Araw et le dernier album de Pocahaunted.

L comme LCD Soundsystem :
Le groupe de James Murphy a fait ses adieux avec un dernier album ébouriffant et des prestations live de haute volée, à l’image de la carrière de ce groupe que l’on regrette déjà.

M comme MGMT :
La vague MGMT a envahi les ondes FM, les platines, les soirées, les playlists, les baladeurs, les spots publicitaires. A ce stade, on parle plutôt d’un tsunami d’ailleurs. Alors que faire après les tubes comme KidsTime To Pretend ou Electric Feel ? Le groupe a tenté un album un peu moins facile d’accès avec “Congratulations”. Cette fois, il semble que le succès est moins au rendez-vous…  

N comme Noir Désir : 
Beaucoup espérait un retour aux affaires du groupe bordelais mais c’est tout le contraire qui s’est passé avec l’annonce du départ du guitariste historique Serge Teyssot-Gay puis le lendemain l’annonce officielle de la fin de Noir Désir.

N comme National (The) :
The National
 continue son ascension et s’est imposé, avec son dernier album “High Violet”, comme un poids lourd du rock et plus seulement comma une référence un rien obscure que l’on se plaît à chérir secrètement. La musique des Américains, toujours aussi sophistiquée, se tourne vers plus d’emphase et de grands refrains, quitte à décevoir certains fans de longue date.

O comme O’Brien (Conor) :
Avec son visage poupin et sa timidité presque maladive, l’irlandais Conor O’Brien a rapidement séduit les foules grâce à l’intensité et l’émotion transpirant des morceaux de “Becoming A Jackal”, le premier album de Villagers.

P comme Pavement :
En 2008, Stephen Malkmus nous affirmait en interview qu’il n’y aurait jamais de reformation de Pavement. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis : cette année, l’homme le plus classe du monde indie a fait sonner le tiroir-caisse avec ses anciens comparses lors d’une tournée triomphale. Pas de nouvelles chansons, parfois un peu de foutage de gueule sur scène mais brailler, quinze ans après, les refrains de Cut Your Hair ou Stereo est une cure de jouvence qui n’a pas de prix. 

Q comme Quittés :
C’est triste mais c’est ainsi, certains groupes ne résistent pas dans le temps et splittent. Cette année beaucoup se sont séparés définitivement ou pour une période indéterminée. On pense notamment à Voxtrot, la médiatique séparation de Women, ou encore Supergrass après 18 ans de vie commune.

R comme Rééditions :
En 2010, comme pour les autres années, les rééditions d’anciens groupes désormais cultes n’ont pas arrêté de sortir : David Bowie, Arab Strap, St Etienne, Galaxie 500, The Apartments, Ride… Pour 2011, il devrait y avoir aussi le coffret “Screamdelica” de Primal Scream

R comme Reformations : 
C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes (cf Rééditions). Après Blur en 2009, la brit-pop n’en finit plus de ressusciter ses vieilles gloires puisque 2010 aura vu le retour aux affaires de Suede et Pulp. Pendant ce temps là Oasis

S comme Smith (Robert) :
Le leader de Cure est l’auteur de deux apparitions remarquées cette année, dans une veine plutôt électro, tout d’abord aux côtés de ses compatriotes de 65daysofstatic puis avec les Canadiens de Crystal Castles.

S comme Solo : 
Jonsi, Kele, Brandon Flowers, Carl Barât, Philip Selway, Paul Smith. On les connaît surtout par le prisme de leurs groupes respectifs, avec lesquels ils sont plus ou moins en lumière. Ils ont décidé de tenter l’aventure solo, au moins temporairement, avec plus ou moins de réussite.

S comme Stevens (Sufjan) : 
Il est revenu en force cette année avec la sortie d’un superbe “All Delighted People EP” après l’été, du LP “The Age Of Adz” en octobre, et d’un 6ème volume (officieux) de ses fameuses chansons de Noël. Santa Sufjan Stevens nous a donc gâté en 2010 après toutes ces années d’absence. Espérons que nous n’aurons pas autant d’attente la prochaine fois.

S comme Spotify : 
S’il y a bien un outil qui a fait fureur cette année c’est Spotify. Ce petit logiciel malin de streaming bénéficie d’une belle interface, d’un son de bonne qualité et d’un catalogue plutôt alléchant en version gratuite. Il reste encore beaucoup de choses à faire dans ce domaine, mais il est plaisant de voir quelques initiatives pointer le bout de leur nez sur différents terminaux (PC, mobiles).

T comme Triple album :
Pas facile de tenir sur la longueur sur trois albums, pourtant Joanna Newsom a plutôt bien réussi le pari. Il aurait pu être raccourci mais les mélodies de la belle harpiste sont tellement riches et imaginatives que l’ambition du projet qu’est “Have One On Me” nous a séduits.

T comme Twitter : 
L’outil de publication de gazouillis ou de socialnetworking pour les « marketteux » est de plus en plus utilisé et au cœur de l’actualité. C’est là qu’on y a appris avec tristesse les nombreuses disparitions de 2010, que l’on noue des liens entre passionnés et que les débats s’échauffent sur les sujets brûlants de l’industrie musicale. D’ailleurs pour nous suivre c’est ici !

U comme Underworld
Ils se sont fait connaître en 2000 avec une chanson sur la musique de “Trainspotting” et 10 ans plus tard leur rayon est toujours la techno des années çà. Nous avons bien volontiers plongé dans le revival avec “Barking” et les quelques morceaux en collaboration avec d’autres DJ.

V comme Vampire Weekend :
Des hauts et des bas pour les New-Yorkais en 2010 : “Contra” devient le 12ème album de l’histoire des labels indépendants à devenir numéro 1 des ventes américaines tandis que la photo qui sert de pochette à l’album leur vaut une demande de 2 millions de dollars de dédommagement pour droit à l’image.

W comme Weezer et Wu Lyf :
D’un côté, Weezer, un vieux groupe de power-pop que l’on a tant aimé, mais qui devrait vite prendre du repos, et de l’autre Wu Lyf, dont les premiers singles ont beaucoup fait parler d’eux en 2010. On attend l’album pour 2011 avec impatience…

X comme Xiu Xiu :
La musique de Xiu Xiu a toujours été réputée exigeante, avant-gardiste. Pourtant, James Stewart a sans doute écrit son album le plus accessible avec “Dear God, I Hate Myself“.

Y comme Young (Neil) :
Parmi tous les anciens (voir plus haut) de retour en 2010, il faut saluer “Le Noise”, superbe album du loner. Seul avec une guitare électrique ou acoustique, Neil Young continue d’avancer, encore et encore…

Z comme Zola Jesus :
Avec “Stridulum” (et sa version augmentée “Stridulum II“), Zola Jesus a remis au goût du jour le gothique et les synthétiseurs. On écoute toujours en boucle Sea Talk

Z comme Zooey :
La Jolie Zooey Deschanel a fait chavirer les coeurs des indie-boys avec la nouvelle mouture du duo chic et charme, She & Him, qu’elle forme avec l’excellent M.Ward.

Z comme Zaz :
Chaque année, parmi le lot d’étrons qui squattent le haut des hit-parades, certaines chansons hérissent le poil plus que d’autres. En 2010, on aurait pu distinguer les affligeantes flatulences de René La Taupe mais on préférera épingler l’anticonsumérisme de pacotille et le naturel préfabriqué de l’horripilant Je Veux de Zaz, martelé dans tous les supermarchés de France, hauts lieux comme chacun sait de la lutte contre la surconsommation. “Ce n’est pas votre argent qui fera mon bonheur” : pas le nôtre, on le confirme…

Champagne !

La rédaction vous a préparé cette année une playlist des morceaux préférés de chaque chroniqueur. Notre sélection donne un résultat d’environ 50 morceaux pour 4 heures de musique et de découvertes. Voici un aperçu des artistes que vous retrouverez : Best Coast, Perfume Genius, The Walkmen, The Tallest Man On Earth, Beach House, The National, Crystal Castle, Deerhunter, Sage Francis, Pantha Du Prince, LCD Soundsystem, John Grant, Kanye West, 65daysofstatic et beaucoup d’autres.

Pour lire la playlist il vous suffit d’avoir un compte Spotify, d’avoir installé Spotify sur votre PC ou MAC et de lire la playlist ci-dessous. Régalez-vous bien !

Lire la playlist dans Spotify

Feu d’artifice

Qui dit grande année musicale dit également pléthore de clips à visionner, nous vous avons préparé une petite sélection dans laquelle vous croiserez entre autres des guest-stars de luxe (Bruce Willis, Kristen Bell, Carrie Brownstein de Sleater-Kinney…), des pandas un poil agressifs, des cailloux tueurs, un boys band, une machine à réactions et pour commencer, l’Histoire de l’Art pour les Nuls.

Hold Your Horses – 70 millions

Black Keys – Tighten Up

Arcade Fire – The Suburbs

(Please) Don’t Blame Mexico – The Protocol

Gorillaz – Stylo

Foals – Blue Blood

These New Puritans – We Want War

The Hundred in the Hands – Pigeons

Flying Lotus – Kill You Co-workers

Hot Chip – I Feel Better

LCD Soundsystem – Drunk Girls

 

HEALTH – We Are Water

OK Go – This too Shall Pass

Chroniqueur
The National