IndieTopRock 2014 – le décompte du Top 20 (20 à 11)

Comme chaque année, voici le moment tant attendu de nos lecteurs, mais surtout redouté des artistes : notre top 20 des meilleurs albums.  Kele, lui, sait d’ores et déjà qu’il n’y figurera pas… Pour les autres, l’heure de vérité aura bientôt sonné… Voici donc les artistes de notre top 20 qui occupent les places allant de la vingtième (20) à la onzième (11) place…

20 Angel Olsen – Burn Your Fire For No Witness
19 Detroit – La Cigale
18 Christine & The Queens – Chaleur Humaine
17 BRNS – Patine
16 Baxter Dury – It’s a Pleasure
15 Timber Timbre – Hot Dreams
14 Mac Demarco – Salad Days
13 EMA – The Future’s Void
12 Temples – Sun Structures
11 A Silver Mt. Zion Memorial Orchestra – Fuck Off Get Free We Pour Light On Everything

Nombre de merveilles de 2014 étaient féminines et américaines. Comme Sharon Van Etten avec son « Are We There », mais peut-être dans une version plus folk et surtout plus rock, Angel Olsen (20) avec son « Burn Your Fire With No Witness » a allumé un petit incendie sur nos platines en février. Les envolées lyriques de la jeunette de Caroline du Nord nous ont transporté, alternance de soie et d’une furie contenue servie par des accompagnements musicaux idéaux ont provoqué un petit envoûtement en ce début d’année. Mais comment tant de poésie et de clairvoyance peuvent-elles s’immiscer dans une âme si jeune ? Ce second album prend une place convoitée parmi nos classiques inaltérables, nous savons d’avance que nous y reviendrons pour trouver l’apaisement ou la force.

Todo está aqui (Tout est ici) : l’ambiance surchauffée des furieux Lazy et Le Creux De Ta Main, le chamanisme de Sa Majesté, la poésie de Glimmer In Your Eyes ou de Ma Muse. Ce « Live A La Cigale » de Detroit (19) propose une setlist de 17 titres idéalement capturés, un cocktail Détroit/Noir Désir fidèle à la sensation de communion mémorable éprouvée in situ.  On se surprend à fermer les yeux à chaque écoute pour revivre l’ambiance indescriptible de ces soirées déglinguées. Et puis, comme il est rassurant de posséder un tel disque dans sa discothèque, narcotique idéal  des jours désenchantés.

Christine and The Queens (18) est pour beaucoup la révélation de l’année. Avec son premier album « Chaleur Humaine », elle apporte un vent de fraîcheur dans la pop en mélangeant habilement Beyoncé, Christophe ou encore Michael Jackson. Tout cela en alternant avec fluidité le français et l’anglais. Un vrai délice.

Souvent décrit comme le dandy anglais par excellence Baxter Dury (16) déboule en 2014 avec son quatrième album intitulé « It’s a Pleasure ». Fidèle à ses balades recherchées il ne renouvelle pas vraiment sa musique mais le voyage que nous offre cet effort n’en reste pas moins un des plus agréable de l’année.

Au-delà de ses lives complètement fous, le Canadien Mac Demarco (14) est arrivé en 2014 avec un deuxième album dans sa besace et pas n’importe quel album ! Sans prise de tête, Mac, dans ce « Salad Days », nous livre de jolis morceaux oscillant entre nonchalance et perfectionnisme.

C’est « Sun Structures », le premier album des Anglais de Temples qui se classe douzième de notre Top. Avec cet effort, le quatuor aux cheveux longs et cols roulés très seventies apporte à notre année une belle dose de psychédélisme parsemé de guitares cristallines et de choeurs dignes de leurs aînés les Beatles. Bref un album rétro comme on les aime.

Rédacteur en chef
Chroniqueur
Chroniqueur
Timber Timbre