Interview de Absynthe Minded

Rencontre brève mais sympathique avec Absynthe Minded, quelques jours à peine avant la sortie de "Introducing". Cet album, le premier du groupe à sortir en France, permettra au public français de découvrir ce groupe flamand présenté par ses aînés comme LE futur grand groupe de pop-rock européen et dont le premier single intitulé My Heroics, Part one a été présenté comme le meilleur morceau jamais écrit par un groupe belge. Avec de tels qualificatifs, une rencontre s’imposait…

Bonjour, pourrais-tu nous présenter le groupe? 
Absynthe Minded est originaire de Gand. Nous avons commencé comme un groupe de swing acoustique. Je suis Bert, chanteur et compositeur, puis il y a Renaud qui joue du violon et de la trompette. Jan l’Organmeister’, Sergej, monsieur Basse et Jakob notre très doué batteur.

Quelle est l’idée derrière le titre de votre album  »Introducing »?
Toc toc! Laissez moi entrer! C’est une compilation de titres de nos trois premiers albums, et avec ce disque nous espérons faire notre entrée en France. Nous sommes prêts à jouer chez vous. Il faut venir nous voir en concert, si vous aimez les chansons c’est la meilleure chose à faire! 

I wanna forget fait rock, Subsitute plus gypsy… est-ce une volonté d’affirmer votre refus à vous laisser enfermer dans un style?
Exactement. Nous aimons tous les styles de musique, du punk au classique et nous voulons que cela se ressente dans notre musique.

Donc n’est-ce pas réducteur de vous définir comme un groupe de jazz-rock?
Oui ça l’est mais il faut toujours que les gens mettent une étiquette. 

L’utilisation du violon fait penser à Venus, vous ont-ils influencé?
Venus? Non pas du tout, désolé.. 
Je pense que l’influence majeure de Renaud est le jazz et le ‘hot club de France’. Il faudra lui demander une fois. Il y a plein de bons trucs, tellement d’artistes talentueux… Nous aimons Miles Davis, Django, Beatles, Klezmer, Rock ‘n roll, Soul, Beck, Raconteurs, la musique du monde, tout! la liste est infinie!

Comment composez-vous les chansons? Elles sont toutes dans des styles différents pourtant on sent un son ‘Absynthe Minded’…
J’écris ces chansons tout seul à la maison, j’essaie d’y travailler chaque jour et toutes les chansons que j’écris sont des chansons d’Absynthe Minded. Les chansons que nous jouons en groupe sont des chansons d’Absynthe Minded. C’est comme ça que je vois les choses. Nous avons un son propre à nous-mêmes et nous essayons toujours de l’améliorer.
J’aime bien le jazz. Nous sommes tous fans de jazz en fait. Jakob et Renaud jouent dans un super groupe de jazz qui s’appelle Neruda.

Je crois que le premier single My Heroics, Part one, a une histoire, peux-tu nous la raconter?
Le morceau parle de lui-même, c’est difficile d’ajouter quelque chose. Je m’excuse

Comment vous situez-vous sur la scène belge?
Parmi les meilleurs?

Déçue d’avoir raté le concert de vendredi, d’autres dates de prévues?
Nous reviendrons après l’été, promis!

Crédit photos: Alex Salinas

Kim
Chroniqueur