Interview de Katuchat

Interview de Katuchat

Je suis Katuchat, je vais avoir 23 ans, je viens de Tours, et je fais de la musique électronique sous ce nom depuis environ 3 ans.

Tout d’abord, qui es-tu ? 

Je suis Katuchat, je vais avoir 23 ans, je viens de Tours, et je fais de la musique électronique sous ce nom depuis environ 3 ans.

 

Pourquoi t’être orienté sur l’electro ? 

Avant je faisais de la guitare dans mon coin, mais c’est l’influence d’internet qui a changé ma vision de la musique, j’ai tout découvert grâce à ça. J’écoutais ce qui passait sur internet et je me suis dit que c’est ce qu’il fallait vraiment que je fasse  ! J’avais entendu un morceau de Cashmerere Cat sur une émission de la BBC, et ça a vraiment été mon déclic.

 

Comment tu bosses ?

On va dire que c’est de la musique de chambre, c’est enceinte, ordi etc… Je prends aussi beaucoup de samples avec mon iPhone, j’enregistre plein de trucs dans la rue et un peu partout. Et ensuite j’ajoute des synthés et je mélange tout ça.

 

Tu bidouilles des trucs et ça vient au fur et à mesure, ou est ce que tu penses à ce que tu vas faire avant même de commencer ?

La plupart du temps c’est ça, j’essaye des trucs et j’avance comme ça. En fait le plus important pour moi ce sont les effets, pas la base de la musique. Je fais plus attention aux détails qu’aux éléments principaux. Travailler les effets c’est ce que je préfère.

 

Tu es français, tous les artistes de ton label (Moose Records) sont français, est-ce que tu te sens bien dans cette scène-là et est-ce qu’elle t’inspire ?

La France est riche en artistes aujourd’hui évidemment, il y a Roche Musique, il y a mon label Moose. Mais après les artistes qui m’inspirent le plus ne sont pas français: ils sont le plus souvent londoniens, ou américains…

 

Tu penses quoi de ce qui arrive à Soundcloud aujourd’hui ?

Ça fait peur, on est de plus en plus limités aujourd’hui… Avant on pouvait tout remixer librement, mais maintenant quand on a pas les droits ils suppriment le morceau et au bout de 3 fois ils suppriment carrément ton compte. Après Soundcloud est tellement ancré  dans la scène que c’est presque impossible de faire sans.

 

On peut faire une petite playlist de ce que tu écoutes ? Tout d’abord peux-tu me donner un morceau que t’écoutes depuis super longtemps et que tu écoutes encore ?

Je dirais The Way U Do de Shlohmo, c’est dans son EP Vacation. C’est un peu ce qui a changé une seconde fois ma vision de la musique. Avant j’étais dans une vibe beaucoup plus joyeuse, comme Cashmere Cat etc… Et là j’ai pris une claque, j’ai écouté ce morceau dans tous les sens. J’ai regardé y’a pas longtemps et je l’ai écouté plus de 600 fois sur iTunes ! J’ai jamais réussi à comprendre comment il a pu réussir à créer quelque chose comme ça, ce mec est un extraterrestre.

 

Un morceau que tu aimerais avoir produit toi même ?

Là depuis un an, j’écoute énormément Lapalux, depuis que je l’ai vu à Londres. C’est un malade, il crée tout le temps, il arrive à faire des choses que personne d’autre ne peut faire. C’est une de mes plus grosses influences récentes.

 

Justement, ce qui me plaît dans ta musique c’est tout le côté hasardeux, comme si même toi tu ne pouvais pas refaire ce que tu as fait. 

Oui c’est exactement ça, j’avais fait un remix de Telepop music et c’est du gros hasard ce morceau. J’ai un pote qui m’avait envoyé ce son pour que je fasse un remix, et à la fin, juste avant de lui envoyer, j’ai mis la basse un peu trop tard sans le faire exprès et finalement j’ai trouvé ça super cool, donc je l’ai gardé. C’est peut-être le son dont je suis le plus fier alors que je ne pourrais jamais le refaire !

 

Un nouveau truc qu’il ne faut pas rater

Il y a l’album de James Blake évidemment. J’ai vraiment aimé, mais il manque quand même le charme des premiers albums. Après quand on se réveille le matin avec une voix comme James Blake c’est impossible de faire des trucs trop mauvais.

Sinon il faut absolument écouter Weird Inside, c’est un Américain, il avait fait un morceau à propos d’un malheur qui lui est arrivé, et c’est un son qui porte aux tripes. Ça m’a fait un peu comme la première fois que j’ai écouté James Blake. J’aimerais que les gens écoutent vraiment tout ce qu’il fait. Et là, justement, je suis en train de finir un EP qui va sortir après l’été, il est presque fini et c’est sûr qu’il y aura un morceau avec Weird Inside.

 

 

Un morceau que tu as honte d’écouter ?

Ah, la question piège… (rires) C’est débile, mais je vais dire le dernier album de Bieber ! C’est normal qu’il marche ce mec il a une voix, j’ai écouté des trucs en live et il est bon. Son album est ultra bien produit, c’est ultra commercial, mais bien produit. Par exemple Sorry a été produit par Skrillex, ce n’est pas du tout ce que j’écoute tout seul, mais quand je l’ai écouté une fois je me suis dit que c’était lourd.

 

Et pour finir, c’est quoi la suite pour toi ?

Je vais tout miser sur mon EP, j’ai fait une quinzaine de morceaux, et il va sûrement sortir en 5 morceaux. J’ai bossé dessus pendant plus d’un an et j’espère juste que les gens vont remarquer le travail que ça représente. Je me suis fait des grosses frayeurs, par exemple j’ai cassé mon disque dur où il y avait tout l’EP, sans backup évidemment parce qu’à chaque fois que je devais faire des sauvegardes je dérivais et je finissais sur Youtube à regarder des vidéos de chats donc voilà pour les gens qui vont lire cette interview: faites des sauvegardes !

Chroniqueur
  • Date de l'interview 1 212 vues09 mai 2016
  • Tags Katuchat
  • Partagez cet article