Interview de The Sherlocks

Interview de The Sherlocks

It’s easy lemon squeezie

Ils jouaient ce vendredi 2 mars en première partie ni plus ni moins que de Liam Gallagher, à Paris, dans la salle mythique de L’Olympia, et c’est une excellente opportunité pour ce jeune groupe de Sheffield. Gageons que cela les fera décoller dans l’hexagone. Ils nous ont reçus dans leur loge et malgré un incident technique nous avons pu recueillir leurs propos. Ils se sont tous exprimés.

Depuis combien de temps jouez-vous et travaillez-vous ensemble  ?

Environ huit ans au total et dans The Sherlocks depuis 4-5 ans.

Aimez-vous jouer dans les petites salles et les pubs ou seulement dans les festivals ?

(Le chanteur) Je pense que nous préférons les salles aux festivals. Il y a une ambiance dingue dans un festival.

Pour quelle raison avez-vous joué dans un pub à Paris ?

Nous voulons commencer en jouant dans différents endroits en Europe. Nous voulons agrandir notre audience et sortir du Royaume Uni. Nous voulons voyager dans le monde entier.

Comment pouvez-vous définir votre musique, car elle ne ressemble pas à un autre artiste ?

Originale, pas connue, singulière, mélodique, euphorisante, qui fait décoller, et explosive.

Que pensez-vous du succès ?

Notre idée du succès est d’aller jouer notre musique dans le monde entier. Pour le moment nous jouons ce soir dans cet endroit et cela nous suffit.

Etes-vous impliqués dans la réalisation de vos vidéo clips ?

Les vidéos sont habituellement confiées à quelqu’un d’autre. Nous ne sommes pas bons pour avoir des idées pour les vidéos alors nous donnons cela à d’autres personnes.

Comment imaginez-vous The Sherlocks dans deux ans ?

Dans deux ans ? Revenir à l’Olympia et être en haut de l’affiche et plus en première partie.

Chroniqueur
  • Date de l'interview 402 vues02 mars 2018
  • Tags The Sherlocks
  • Remerciements Camille et Sarah de Pias
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment