Interview de The Charlatans

Nous avons rencontré Tim, chanteur du groupe The Charlatans, dans un hôtel près de la gare du Nord. C’est une personne sympathique qui a répondu sans hésiter à nos questions et en toute décontraction. Leur nouvel album Modern Nature est sorti en mars 2015, et ce que nous avons entendu de cet opus nous a poussés à en savoir plus.

Avez-vous prévu de faire des concerts en France ?

Oui, je l’espère. En ce moment nous tournons en Grande-Bretagne et au Japon, et nous pensons venir en septembre ou en mai.

Vous avez joué le titre « So Oh » lors d’un show de Noel . Est-ce que l’album Modern Nature était déjà enregistré ?

Oui, il était terminé. Nous avons enregistré la plupart des titres de janvier à juillet alors nous l’avions terminé pour ce concert. La maison de disque nous avait donné des délais.

Depuis combien de temps utilisez-vous des backing vocals ?

Seulement sur mes albums solos (rires).Nous n’avions jamais essayé avec les Charlatans. Sur Wonderland nous avons fait appel à Stacy. Nous voulions obtenir un style gospel ou country.

Sur le titre Talking In Tones il y a des sons électroniques. Aimez-vous expérimenter avec l’électronique ?

Oui, définitivement. Nous aimons ça. Ça va et ça vient. Notre deuxième album était plutôt électronique, et après cela nous avons réalisé un album anti-électronique.

Que pensez-vous de l’électro ? Aimez-vous cette musique ?

J’aime les artistes électroniques, comme Christian Cosey de Throbing Gristle. Je suis ouvert.

Comment expliquez-vous la longévité du groupe ?

Nous aimons ce que nous faisons, nous n’avons jamais arrêté. Et il y a le contrat avec la maison de disques (rire).

Vous faites des disques et des concerts depuis la fin des 80’s. Ne vous ennuyez-vous pas ?

Il y a eu des fois où nous nous sommes ennuyés. Mais nous faisons des choses différentes.

Mon endroit préféré dans le monde entier c’est les backstages. J’aime la sensation qu’on éprouve au soundcheck et ça m’excite.

 

Chroniqueur
  • Date de l'interview 361 vues
  • Tags The Charlatans
  • Partagez cet article