Interview de Jean Tonique

Interview de Jean Tonique

Tout d’abord, je vais passer par la question peu originale mais toujours utile: tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Je m’appelle Antoine, j’ai 25 ans, j’habite Paris et je fais de la musique depuis 6-7 ans maintenant.

 

Tu es quelqu’un de super-productif, surtout du coté des remixes d’ailleurs, comment tu bosses ?

Les remixes au début je les faisais sur des morceaux que j’aimais bien, je pouvais amener une autre vision. Maintenant j’ai beaucoup de demandes des labels…

 

 

Pour les morceaux originaux, là je viens de sortir un EP “YOU” (sur Partyfine) mais ça faisait très longtemps que j’avais rien sorti. Et puis cet EP est très différent de ce que j’avais fait avant où c’était beaucoup des trucs samplés. “YOU” représente bien plus la musique que je fais et que j’aime faire que The Look in Your Eyes que j’avais sorti il y a deux ans.

 

J’ai lu quelque part que tu avais été au conservatoire, comment s’est fait ton passage à la musique électronique ?

Oui je faisais des percussions classiques. Après j’ai fait de la batterie parce que c’est un peu chiant à 14 ans les percussions classiques. J’ai joué dans des groupes de rock avec des potes aussi. Et après l’électro, bah j’avais un pote qui avait des platines, il m’a montré deux trois trucs, j’ai essayé et c’est parti de là. Mais dans ma musique, en plus de la partie électronique, il y a une partie organique, du coup le mélange des deux fait un truc assez original que j’aime bien.

 

Et dans l’électro tu t’es orienté sur des sons vraiment funky, ça te vient d’où ? Tes parents écoutaient de la funk à la maison, qu’est-ce qui s’est passé ?

Non il n’y avait pas vraiment de musique chez moi, c’est un goût personnel, moi j’aime bien les trucs qui ont un peu de groove, qui donnent envie de bouger. Je me suis pas mal intéressé à la disco funk des années ’70, avec Chic, les Whispers, etc…

 

Du coup c’était ma question suivante. Qui citerais-tu dans tes influences ?

C’est hyper dur de répondre à cette question, il y en a beaucoup, j’aime énormément tout ce qu’ont produit Nile Rodgers et Bernard Edwards. Il y a aussi The Whispers, The Blackbyrds, Zapp & Roger… La liste peut être encore longue !

 

Pourquoi faire de la funk en électro, tu préférerais pas jouer de la funk dans un groupe ?

J’aime bien ce côté hybride qu’apporte la production sur ordinateur. Et dans ce sens j’aimerais développer assez rapidement une formule live qui me permettrait de jouer les différents instruments, dont je me sers pour produire, sur scène.

 

Dans ton remix de Hashtag My Ass: dis moi que c’est bien un hommage à Good Times !

Oui carrément ! Chic c’est une grosse influence, tout ce qu’ils ont produit est énorme, c’était cool de faire un petit clin d’oeil.

 

Je suppose que c’était sympa de bosser avec Etienne de Crécy !

Oui bien sûr c’est une musique qui me parle beaucoup, et qui m’influence. Travailler avec Etienne de Crécy est une chance, c’est une institution de la musique électronique en France, j’étais hyper content qu’il me propose de remixer un de ses titres.

 

Je peux te demander une petite playlist ?

– Premièrement quel son tu aimes mettre à fond dans la voiture ?

Paradis – Garde le pour toi

 

– Le son que tu préfères jouer en live ?

Ce que je préfère c’est jouer mes morceaux quand il y a une vraie réaction du public, mais hormis ça, lorsqu’il s’agit de lancer une soirée Alan Braxe & Fred Falke – Intro c’est une valeur sûre !

 

– Un son que t’écoutes en cachette parce que c’est un peu honteux ?

C’est difficile, je suis un gros fan de Justin Timberlake, mais c’est pas honteux du tout, je sais pas trop quoi répondre là honnêtement. Beyoncé – Love On Top sinon mais pareil le morceau est mortel donc c’est pas honteux !

 

– Enfin, si t’as des sons qui te transportent en ce moment et qu’il faut absolument que je connaisse, je suis preneur aussi.

Le nouveau Tame Impala – Let It Happen, je pense que l’album va être assez mortel.

 

Tu m’as dit ce que t’avais dans ton Ipod, quand je te dis que dans le mien j’ai du Jean Tonique, ça te fait quoi ?

Ca me fait plaisir évidement, c’est une des raisons pour lesquelles je fais de la musique, qu’elle soit partagée et que les gens prennent plaisir à l’écouter, donc merci !

 

Si vous n’avez pas encore écouté son EP “YOU” il est encore temps de vous rattraper par ici:

 

 

Interview réalisée à Lyon, avril 2015.

Chroniqueur
  • Publication 462 vues22 avril 2015
  • Tags Jean Tonique
  • Partagez cet article