La Rive avec Microcultures

Tout dans La Rive, duo composé de Mikaël Charlot et de Didier Duclos, respire la singularité. La démarche, totalement à contre courant, qui consiste à faire de l’album non une fin en soi, mais plutôt la destination d’une longue marche artistique. Il aura fallu ainsi à La Rive de nombreuses années pour atteindre la conception d’un disque, en forme de territoire sensible conquis en luttant seulement contre les muses et la beauté.

Ne surtout pas y voir les affres de la création, plutôt la volonté de ralentir un temps parfois destructeur et aveuglant. Et cela s’entend. Chansons dignes de Codeine, la légendaire formation américaine, qui tordent le cou à la vitesse pour imposer une esthétique sadcore renversante. On pense également, au fil de l’écoute, aux  Red House Painters. Si le rythme de la musique est ralenti pour n’en garder que l’essence et laisser au silence toute sa place, l’élan vital qui propulse les morceaux, et les paroles d’une poésie précieuse, confèrent au disque une aura particulière. Dont parle si bien Matthieu Dufour, dans un texte incorporé à l’objet.

Microcultures accueille ce projet qui a tout d’un joli miracle pour la scène française.

Yan
Chroniqueur
La Rive avec Microcultures