Björk @ La Sainte-Chapelle – 25 août 2001


C’était là un des concerts les plus attendus du moment, de par la renommée de l’artiste en représentation mais aussi de par le cadre dans lequel il se déroulait. La Sainte Chapelle était en effet l’endroit idéal pour ce concert : l’architecture magnifique du monument alliée à l’acoustique exceptionnelle qu’il procure permettent de savourer pleinement […]

C’était là un des concerts les plus attendus du moment, de par la renommée de l’artiste en représentation mais aussi de par le cadre dans lequel il se déroulait. La Sainte Chapelle était en effet l’endroit idéal pour ce concert : l’architecture magnifique du monument alliée à l’acoustique exceptionnelle qu’il procure permettent de savourer pleinement le talent et la présence scénique de Björk.

Apres plusieurs heures d’attente à l’entrée, soucieux d’avoir une place de choix, les portes s’ouvrirent. il fallut ensuite passer a travers des détecteurs de métaux, puis se rendre vers une autre porte ou des vigiles nous retiennent une vingtaine de minutes, avant d’enfin nous laisser entrer. Le cadre, comme prévu, est exceptionnel. La scène est prête à recevoir Björk et ses choristes ainsi que Matmos et Zeena Parkins. Celle ci arrive en premier et entame un solo de harpe des plus envoûtants. Vers la fin de celui ci arrivent les autres membres, puis Björk fait son apparition et chante un “Unravel” magnifique, sans micro, en marchant librement au beau milieu de la chapelle, comme pour envoûter chacune des personnes présentes ce soir la. Et ca marche ! Elle enchaîne avec ” All is Full of Love “, puis nous présente son nouvel album, au milieu duquel se glisse une chanson inattendue : “Gotham Lullaby “. “Undo” marque le retour de Björk dans l’allée de la chapelle, et son chant se fait de plus en plus confiant et intense. Les choristes quittent provisoirement la salle après “Pagan Poetry”. “Possibly Maybe” et “Venus as a boy ” nous ramènent vers le passe avec autant d’émotions, puis celle sur qui tous avaient les yeux rivés quitte la salle. Les applaudissements n’en finissent pas et Björk finit par revenir pour un “Hyperballad ” aussi merveilleux qu’inattendu, avant de revenir pour un second rappel ou “Anchor Song” et ” It’s In Our Hands ” clôtureront ce concert féerique. La soirée était parfaite, mais on pourra néanmoins regretter que le concert n’ait duré plus longtemps (il dura 1h10 environ).

Chroniqueur
  • Publication 364 vues25 août 2001
  • Tags BjörkMatmos
  • Partagez cet article