Blonde Redhead @ Pharos (Arras) – 18 octobre 2000


Je me vois encore en train de lire l’article dans le magazine gratos que j’avais pris à la volée chez mon disquaire local… Blonde Redhead… J’avais entendu parlé du groupe. Cela dit je pense que l’article devait être superbement bien écrit pour que j’achète ma place de concert en ayant écouté en tout et pour […]

Je me vois encore en train de lire l’article dans le magazine gratos que j’avais pris à la volée chez mon disquaire local… Blonde Redhead… J’avais entendu parlé du groupe. Cela dit je pense que l’article devait être superbement bien écrit pour que j’achète ma place de concert en ayant écouté en tout et pour tout un seul morceaux. j’ai acheté le dernier album, et j’ai apprécié. Mais tout s’est passé sur scène. Un concert intime, sincère, intense. Un rock traditionnel, bien qu’assez noisy, parfois pop ou influencé par la musique des années 60. La voix fragile de Kazu nous met la chair de poule et les guitares se chevauchent, se parlent, créent une atmosphère qu’on ne retrouve que chez Blonde Redhead. Un groupe qui a su rester simple et qui continue de discuter avec les fans après les concerts. Et même s’ils ont tourné avec les Red Hot Chili Peppers et les Foo Fighters, cette japonaise et ces jumeaux italiens se sentent très européens dans l’âme…

Blonde Redhead, c’est Kazu Makino (chant, guitare), Simone Pace et Amadeo Pace…qui ne se sont plus lâchés depuis leur rencontre dans un restaurant new-yorkais. Signés à leurs débuts sur le label de Steve Shelley, Smells Like Records, ils sont injustement comparés à Sonic Youth. Maintenant chez Touch And Go, le groupe s’impose comme référence et est de plus en plus apprécié à sa juste valeur. 5 albums à leur actif et une musique qui semble s’améliorer avec le temps…

Chroniqueur
  • Publication 173 vues18 octobre 2000
  • Tags Blonde Redhead
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment