Furia Sound Festival @ Franconville – 28 / 29 juin 2008


De manière tout à fait inattendue et très agréable, c’est sous un franc soleil que s’est déroulée (les 28 et 29 Juin 2008) la douzième édition du Furia Sound Festival à Cergy-Pontoise. Deux jours de concerts contre trois les années précédentes, le Furia a sûrement été victime de la concurrence mais nous a offert une programmation assez originale où les amateurs d’indie-rock pouvaient trouver satisfaction.

Samedi 28 juin

La première bonne surprise vient de la « bande » des Coming Soon (photos 1 à 3). Ils sont sept (eh oui, sept !), nous arrivent de la région d’Annecy et jouent un registre plutôt folk. Ce concert est une bonne occasion de découvrir leur premier album, dans les bacs depuis février. Malgré leur très jeune âge, ils font preuve d’une présence scénique assez exceptionnelle, chantant tour à tour et échangeant régulièrement leur instrument. Leurs chansons sont originales mais l’ensemble souffre peut-être d’une trop grande homogénéïté. Qu’ils grandissent encore un peu et ce sera génial !
Ensuite sont venus les Stars (photos 4 à 6)…et décidément, un peu à la manière des Arcade Fire, les canadiens savent faire le show. Le décor est un peu kitsch (cette profusion de fleurs rouges et blanches sur scène n’est pas vraiment indispensable) mais la prestation est excellente, alternant anciennes et nouvelles chansons. La joie d’Amy Millan et de Torquil Campbell fait plaisir à voir et a très rapidement gagné le public. Dommage qu’ils n’aient pas joué le fameux The Night Starts Here, présent sur leur dernier album…
The National (photos 8 à 11) nous livre un concert d’une qualité quasi irréprochable, mais sans surprise, laissant une large place à leur dernier album, « Boxer », sorti en 2007. L’intensité avec laquelle Matt Berniger vit ses chansons est toujours aussi bluffante, et c’est sûr, après avoir vu The National sur scène, leurs disques vous paraîtront bien fades, au moins pendant quelque temps…Mr November en live, vous ne pouvez même pas imaginer l’énergie que ça dégage !
Que dire maintenant des Black Rebel Motorcycle Club (photos 12 à 14)… du cuir, des guitares, des grosses enceintes Marshall, mélangez tout çà et vous obtiendrez un son puissant, mais malheureusement sans relief…soit tout le contraire de Why ? (photos 15 et 16). Ces trois gars venus d’Oakland bricolent des arrangements vraiment originaux et leur musique, mélange de rock et de hip-hop, agrémentés de quelques bidouillages sonores gagne à être connue !

Dimanche 29 juin la prestation des Kaolin est assez étonnante. Contrairement aux singles qui sont déjà passés à la radio, efficaces mais que certains doivent trouver un peu mièvres (Partons Vite en est un exemple), le registre de ce groupe originaire de Montluçon est plutôt rock, du bon rock même, avec une ligne de basse soutenue, de la batterie qui claque…et même une chanson en anglais pour finir. Quel bon moment !
C’était pile la bonne mise en jambe avant d’écouter les Stereophonics, dont le concert est particulièrement bien huilé, un vrai travail de pro. Tout y est, Mr Writer pour déchainer la foule et Kelly Jones en solo à la guitare sèche pour interpréter Maybe Tomorrow et évidemment faire craquer toutes les filles…
Dans un style tout à fait différent, les Panic At The Disco ont eux aussi réussi à mettre le feu. Certes, ils profitent d’un large public, conséquence peut-être de l’annulation du concert d’Aaron, mais leurs titres sont d’une efficacité redoutable et ils le savent ! Sous des arrangements très modernes, l’influence des Beatles est tout de même évidente, donnant au final un ensemble très réussi.
Dernier artiste très attendu de ce furia 2008, Cali arrive, comme à son habitude, tout excité sur scène. Muni d’un mégaphone, il n’hésite pas à haranguer la foule, dont il se nourrit à l’évidence. Les instants furieux accompagnant ses anciens tubes ont été entrecoupés de chansons plus graves, schéma classique qui semble pourtant encore fonctionner, à voir le public en délire. Il semble que Cali soit un auteur-compositeur dont le talent s’apprécie sur disque et le grain de folie sur scène, les deux n’ont rien à voir…
Ainsi s’achève ce petit aperçu indiepoprock du Furia Sound Festival 2008… Il y avait évidemment plein d’autres artistes pour les amateurs de rap, de métal, de chansons engagées, mais nous les écouterons à une prochaine occasion, ou pas…

par Céline et…

Crédit photos : FXR

FXR
Chroniqueur