Glorybox + Sink @ Le Hangar (Belgique) – 06 janvier 2001


Comme espéré, l’an neuf a dignement été fêté avec, au programme, le retour au Hangar de Sink et Glorybox, deux groupes bien connus des bearrockers.  On en rêvait, c’est fait! Les Vikings ont réattaqué la Belgique. Et comme il y a quelques mois, le Hangar a tremblé de tous ses murs… C’est au groupe Sink […]

Comme espéré, l’an neuf a dignement été fêté avec, au programme, le retour au Hangar de Sink et Glorybox, deux groupes bien connus des bearrockers. 

On en rêvait, c’est fait! Les Vikings ont réattaqué la Belgique. Et comme il y a quelques mois, le Hangar a tremblé de tous ses murs… C’est au groupe Sink que revenait l’immense tâche de chauffer la salle, pleine à craquer à l’occasion de cette soirée qui visait principalement à se faire plaisir.

Après sa signature chez Magnet Records et un silence conséquent à la sortie de leur premier album, le quatuor était attendu au tournant par pas mal de gens. Et pour assurer, ils ont assuré! Bien que jouant trop peu de « vieilles » compos à mon goût, Sink a donné un concert efficace et énergique, laissant transparaître leur plaisir de jouer devant un public. De tous les concerts que j’ai vus d’eux, celui-ci était de loin le plus communicatif, tant mieux… A noter, une fin de concert excellente et un Fred des grands jours, plus remonté que jamais. Qu’on aime ou pas, Sink va aller très loin.

Ensuite, l’attraction de la soirée, les terribles (et à choisir: fantastiques- merveilleux- grandioses ? divins – épatants) Glorybox. La claque! Malgré un set plus doux que d’habitude, les Danois auront à nouveau étalé toute leur classe, la voix de la chanteuse dégageant une émotion pas croyable. Mais en plus de leur musique que je ne qualifierai plus car les superlatifs me manquent, il faut savoir que Glorybox est un groupe intègre, simple et surtout très humain. La preuve, la chanteuse a directement accepté de dédicacer une chanson à Damien, après avoir appris que notre jeune ami se trouvait à l’hôpital. Mention TB pour l’explosivité du combo, surtout le batteur dont les grimaces valent le détour à elles seules. Ils reviennent en mars au Cinex et si vous n’étiez à aucun des trois concerts donnés pour le compte du Bear Rock, j’espère vous avoir convaincu d’aller les découvrir ou de découvrir leur très bon CD.

Chroniqueur
  • Publication 182 vues6 janvier 2001
  • Tags Glorybox
  • Partagez cet article