Husky Loops @ La Mécanique Ondulatoire – 30 Mai 2017


Il ne manquait aux Husky Loops que de faire leurs preuves en live : c'est chose faite, avec la confirmation qu'ils sont taillés pour le succès.

Nous vous en avions parlé récemment, les Husky Loops jouaient ce mardi à la Mécanique Ondulatoire. L’occasion pour nous de vérifier tout le bien que l’on pensait de ce trio.
La scène, à peine plus grande qu’un mouchoir de poche, de la petite cave voûtée de la Mécanique Ondulatoire accueillait donc Okay Monday et Husky Loops pour leur première date française.
Okay Monday ouvre la soirée avec leur power pop en chemises et costumes. Les 3 français jouent devant une petite audience, leur partition est homogène et pêchue mais ne déclenche pas le petit quelque chose qui fait qu’on les adopte durablement.

Ce n’est pas le cas de Husky Loops qui nous accrochent dès l’entrée avec un combo batterie/sample groovy du meilleur effet. Les guitares arrivent alors, avec une mention spéciale à la basse, et les 3 post-ados déroulent un son déjà bien en place malgré leur jeunesse et un seul EP à défendre.
Danio, le chanteur, s’impose en point d’ancrage du trio et remplit l’espace de sa voix assurée et suave. La formule magique « guitare/basse/batterie » donne encore ici tout son plein et se voit même renforcée par des samples pour plus de diversité.
Beaucoup de promesses avec ce set car il y a une recherche de complexité dans les accords et les rythmes, véritables signatures de leur son.
Le concert est court (40 minutes) et s’achève sans Danio, partie assurer le merchandising, mais remplacée au pied levé par une guest sortie du public pour clore ce set bien solide .

Nous étions peu nombreux hier soir, mais avons partagé ce sentiment d’être au début de quelque chose qui peut devenir grand. Gageons alors que les Husky Loops sauront continuer à cultiver leur singularité, leurs riffs et surtout leur groove.

Chargée de relations extérieures
  • Publication 729 vues2 juin 2017
  • Tags Husky Loops
  • Partagez cet article