Nada Surf @ La Laiterie – 14 avril 2016


Actuellement en tournée européenne pour présenter leur nouvel album ''You know who you are'', Nada Surf étaient de passage à Strasbourg ce jeudi 14 avril 2016. Habitués des lieux, ils ont retrouvé un public chaleureux et tout acquis à leur cause. Pendant près de deux heures, ils ont joué des morceaux nouveaux et anciens, montrant la richesse de leur répertoire et faisant ainsi plaisir à leurs fans les plus anciens comme aux nouveaux venus. Retour sur ce moment fort sympathique.

Actuellement en tournée européenne pour présenter leur nouvel album  »You know who you are », Nada Surf étaient de passage à Strasbourg ce jeudi 14 avril 2016. Habitués des lieux, ils ont retrouvé un public chaleureux et tout acquis à leur cause. Pendant près de deux heures, ils ont joué des morceaux nouveaux et anciens, montrant la richesse de leur répertoire et faisant ainsi plaisir à leurs fans les plus anciens comme aux nouveaux venus. Retour sur ce moment fort sympathique.

Le concert a commencé par un nouveau morceau, Cold to see clear, qui ouvre également l’album et donnait le ton de la soirée. Accueillis avec bonheur, on a même pu voir des personnes dans la salle chanter quelques phrases.

Si certains, comme moi, pensaient à tort que Nada Surf avaient pris un virage plus pop, laissant derrière eux le son lourd et électrique de leurs débuts pour s’adonner aux ballades et autres chansons douces, c’est bien un concert de rock auquel on a assisté : les grosses guitares étaient de sortie, le public très demandeur en a pris plein les oreilles.

Si les Américains nous ont proposé des moments de grâce à l’image de Believe you’re mine ou Blonde on Blonde par exemple, force est de constater que les moments rock ont été nombreux à l’image de Do it again, The way you wear your head, Popular évidemment ou Blankest year qui permet au public de participer et de se défouler en chantant Oh fuck it ! et qui sert de morceau de fin depuis quelque temps.

Depuis qu’on les connaît, les Américains ont su se caractériser aussi bien par la qualité de leur musique que par leur manière d’investir la scène et de créer une relation avec le public. Ce soir, ils n’ont pas dérogé à la règle. Daniel et Matthew nous ont livré, dans un français parfait, des anecdotes croustillantes dont ils ont le secret, dont une tout à fait hilarante sur l’époque des boums avec leurs incontournables slows au début des années 80’s. Ira a, comme à son habitude, fait des pitreries derrière sa batterie. Quant à Doug Gillard, le quatrième homme, il a été impeccable à la guitare, nous offrant de très beaux solos sur 80 Windows ou Friend Hospital.

Dans la logique du cercle vertueux (quand on donne, on reçoit en échange) et faisant preuve d’une grande générosité, Nada Surf a même gratifié le public strasbourgeois de deux chansons acoustiques tandis qu’on démontait leur matériel derrière leur dos avant de filer dans le hall prendre une bière ou parler avec leurs nombreux fans : une belle leçon de vie et une autre bonne raison de retourner les voir quand l’occasion se présentera.

Merci, messieurs, chapeau bas et surtout ne changez rien.

Kim
Chroniqueur
  • Publication 647 vues18 avril 2016
  • Tags Nada Surf
  • Partagez cet article