MØN :: Paris [La scène] :: 16 septembre 2006

MØN est une formation atypique. Pas moins de dix membres composent ce groupe qui propose une musique ne ressemblant à rien d’autre. Définitivement ovni de la scène française, MØN n’est ni vraiment rock, ni vraiment classique, pas même post rock, MØN est tout cela à la fois. Une bonne raison pour courir les voir sur scène…

Après une première partie assurée par All Angels Gone ( sept musiciens et une chanteuse à l’allure de princesse de contes de fées ), MØN monte sur scène à 21h30 précises comme prévu. D’entrée de jeu ils surprennent avec Lukrym, un très bon titre qui bénéficie d’un son de basse incroyable, les murs de la Scène en tremblent encore ! Suit SMZ qui figure sur le EP et qui fait forte impression au public, curieux de découvrir des sons inhabituels.

MØN qui pousse le visuel à l’extrême, a opté pour un show en noir et blanc ce soir. Pour l’occasion, tous les musiciens ont revêtu une tenue bicolore. David, le frontman du groupe est même allé jusqu’à se teindre les cheveux en blanc, effet garanti ! Mais loin d’être terne, le concert de MØN n’a cessé de surprendre, révélant différentes nuances ou touches d’éclat sonores. On aura droit à de nouveaux titres plutôt prometteurs et à un accompagnement à la trompette sur la fin du set. Shannon, le titre le plus "rock" de MØN, secoue le public, même sur scène on voit les musiciens s’animer.

Si l’on pouvait reprocher le raffinement poussé à l’extrême des enregistrements studio, les morceaux semblent prendre une autre dimension en concert.  Plus aboutis, plus longs et joués sans filet, on admire la maîtrise et l’harmonie qui règne. La musique de MØN est fort agréable à écouter et à voir. Ainsi, bien que la plupart des morceaux dépassent les 7 minutes et soient majoritairement insturmentaux, on ne sent pas le temps passer tant on se retrouve plongé dans une atmosphère oscillant entre rêve et réalité, cordes enchanteresses ou rock brut. La fin du concert voit Try recevoir une ovation méritée. Ce titre qu’on avait entendu évoluer au cours des divers enregistrements de MØN est tout simplement excellent en concert : le piano, le chant, les cordes, c’est du grand art! 

MØN ose la prise de risque et relève le défi majestueusement. 

Crédit Photos: Marine Berton

Chroniqueur
  • Publication 98 vues16 septembre 2006
  • Tags
  • Partagez cet article