Top 20 IPR 2015 : les albums de 20 à 10

La fin d’année est là, l’heure des bilans aussi. On commence ce matin avec une revue des meilleurs albums de l’année selon notre rédaction classés de la vingtième à la dixième place. La suite du classement dès demain.

2015 a été marquée par l’atrocité de la bêtise humaine… Heureusement, la musique n’a pas de fin, ne cesse de se renouveler et nous permet à chaque fois de faire front… Cette année écoulée a donc, malgré elle, été le tremplin d’un certain renouveau.
Pour mieux comprendre cela, nous vous proposons de vous guider dans top 20 des meilleurs albums de 2015, et plus particulièrement dans les meilleures pépites de la deuxième moitié du classement.

Le meilleur exemple de ce renouveau se traduit en dix-septième (17) position avec “I Declare Nothing“, album issu de la collaboration du très prolifique Anton Newcombe (The Brian Jonestown Massacre) et de la Canadienne Tess Parks en qui l’on voit la nouvelle Patti Smith. Ce duo, que personne n’aurait imaginé, offre un album de rock psychédélique aux allures de Jesus & Mary Chain, remodelé à l’aide d’un timbre de voix rauque.

Young Fathers a aussi marqué nos esprits. Dans la continuité, le trio écossais nous assomme de sa pop tantôt mélodieuse, tantôt bruyante, tantôt délirante… Et fort de son Mercury Prize, le groupe évoque sur la place publique la question du racisme avec le titre de son album : « White Men are Black Men too ». Au final, les clichés sont jetés à la corbeille, que le rock soit blanc ou black, on s’en moque tant qu’il nous comble !

Preuve aussi que le renouveau nous guette, la Belgique continue de se réinventer. Cette fois, c’est Balthazar qui confirme avec son troisième album « Thin Wall » qu’il est un incontournable de la scène pop et qu’il faudra désormais compter avec eux et avec leurs mélodies teintées de clavier et de violon.

Ütopiya par Oiseaux Tempête est le plus bel ovni de cette année 2015 et assurément l’album qui vous enverra le plus loin de tous. Il est de ces albums qui ne se racontent pas, mais se ressentent. Si vous êtes passés à côté, voici l’occasion de vous rattraper et d’embarquer sur cette odyssée sonore aux multiples paysages et émotions.
Ütopiya s’écoute, puis essaye de se raconter avec un vocabulaire toujours trop pauvre tant il est impossible d’en décrire l’intensité autrement qu’avec des frissons sur l’échine et le visage barré d’un sourire immense.

11eme album du groupe et 11eme place de notre classement pour ce classieux opus de Low. La signature vocale de Low faite des voix entrelacées de Mimi Parker et Alan Sparhawk, s’accompagne d’ambiances vaporeuses, de guitares grasses et de boucles de synthé aériennes. “One and Sixes” gomme les repères et explore de jolis territoires où nous les suivons avec grand plaisir.
Album aux multiples teintes, mais à la qualité constante, “One and Sixes” rate le Top10 de peu, mais n’en demeure pas moins un très bel album de 2015.

Oran Mor Session est la captation live par The Twilight Sad de l’album “Nobody wants to be there but nobody wants to leave” sorti fin 2014, et enregistré sans public dans le cadre feutré de l’Oran Mor, restau concert de Glasgow.
Pour qu’un live sans public figure dans un best of il lui faut être remarquable, et c’est exactement ce que cet album est: hors du commun et d’une beauté sibylline.
Dénués de tous les artifices de la production, les titres révèlent alors toute leur puissance et leur mélancolique pureté. Le trio Glaswegien, porté par l’interprétation habitée de James Graham et son délicieux accent écossais, nous livre là l’essence même de leur talent dans un écrin à leur mesure.

Le décompte de cette deuxième moitié :

10 Oiseaux-Tempête – Ütopiya
11 Low – Ones and Sixes
12 The Twilight Sad – Oran Mor Session
13 Other Lives – Rituals
14 Malvina Meinier – Home
15 Balthazar – Thin Walls
16 Young Fathers – White Men Are Black Men Too
17 Anton Newcombe & Tess Parks – I Declare Nothing
18 Godspeed you ! Black emperor – Asunder, sweet and other distress
19 Empress Of – Me
20 Peter Kernel – Thrill Addict

 

 

 

Chargée de relations extérieures
Rédacteur en chef