L’Épée – Springfield 61

C’est le super-groupe de l’année. The Limiñanas, Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner qui s’associent, ça ne peut que plaire. Leur album, Diabolique, est paru le 6 septembre dernier. Ce qui n’était à la base qu’une collaboration passagère est finalement devenu un groupe à part entière, qui se lance même pour quelques dates en France (principalement au mois de décembre).

Musicalement, si ce n’est pas une surprise de retrouver des sonorités psyché et yéyé, il faut bien reconnaître que le tout est admirablement bien ficelé. Le timbre de voix d’Emmanuelle Seigner m’a toujours envoûté. La fusion musicale des Limiñanas et d’Anton Newcombe (déjà entendue sur le titre Istanbul Is Sleepy) fait mouche. Toutes les mélodies sont si évidentes que c’est à se demander comment un tel album n’est pas déjà passé par nos oreilles. Pas bien grave, puisqu’on peut désormais l’écouter en boucle.

Voici un des premiers extraits, Springfield 61. Le format dessin animé permet pas mal de libertés de scénario. Tant mieux, le groupe a beaucoup de choses à raconter.


Springfield 61


Chroniqueur
L'Épée - Springfield 61