"> Mathieu Bec - Upstream - Indiepoprock

On a aussi écouté Mathieu Bec – Upstream

Avec « Upstream », Mathieu Bec dévoile une facette de sa musique proche du jazz de John Coltrane et de son batteur mythique Elvin Jones. Il est question ici, en cinq morceaux, d’une vertigineuse plongée dans l’imaginaire musical d’un artiste constamment en quête des limites de son instrument.

Ouvrant, disque après disque, des perspectives comme autant de nouveaux paysages sonores, Mathieu Bec parvient ici à une sorte d’acmé. Dessinant les contours d’une musique à la puissance hypnotique spectaculaire, aux nuances quasiment infinies.

Derrière un jeu de batterie d’une liberté totale, à la finesse et précision prodigieuses, s’insèrent des frottements, les bruits indéterminés d’un geste percussif. Mathieu Bec tient là, entre ses mains, toute l’âme d’un univers moins complexe que mystérieux. Inclassable sans doute, mais qui s’enracine pourtant dans les démarches illustres et essentielles de batteurs mythiques ayant émancipé la batterie de son jeu linéaire, métrique, pour la projeter dans la déconstruction sonore.

L’improvisation est ici un processus de création à part entière, qui s’affranchit de la pulsation attendue et fracasse les formes traditionnelles. Mais surtout pour inventer autre chose. Certainement pas pour ignorer toute rigueur. Dans cette subjectivité, cette recherche de sons incroyables et ce voyage extrême, il y a la volonté constante d’échapper aux flux mélodiques pour trouver de nouveaux chemins, de nouvelles structures rythmiques où la phrase musicale, loin de se diluer, ne cesse de se densifier et d’éclairer un champ des possibles absolument enthousiasmant.

 

Yan
Chroniqueur
Mathieu Bec - Upstream