"> Gorillaz - Gorillaz - Indiepoprock

Gorillaz


Un album de sorti en chez .

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Gorillaz est un projet atypique : il s’agit en effet d’un groupe composé de quatre personnages de cartoon. Mais derrière Russel, Noodle, 2-D et Murdoc, les quatre protagonistes en question dessinés par Jamie Hewlett, créateur de Tank Girl, se cachent Damon Albarn (Blur), le producteur Dan The […]

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Gorillaz est un projet atypique : il s’agit en effet d’un groupe composé de quatre personnages de cartoon. Mais derrière Russel, Noodle, 2-D et Murdoc, les quatre protagonistes en question dessinés par Jamie Hewlett, créateur de Tank Girl, se cachent Damon Albarn (Blur), le producteur Dan The Automator, Miho Satori (Cibo Matto), Tina Weymouth et Chris Frantz (ex-Talking Heads/Tom Tom Club). Ce premier album éponyme est une véritable foire-à-tout dans laquelle chaque musicien a apporté ses influences et ses préférences musicales. L’album commence très fort avec « Re-Hash » qui pourrait faire pâlir de jalousie Beck. Suit l’excellent « 5/4″, véritable hymne pop et single en puisance. Les morceaux se suivent sans jamais se ressembler, empruntant des orientations musicales très différentes (pop, dub, trip-hop, rock, hip-hop, musique latine). Deux ou trois titres peuvent sembler dispensables, parmi lesquelles »Rock The House » (hip-hop bien peu convaincant) ou « Man Research » et son beat répétitif. Mais ces quelques fautes de parcours ne doivent pas faire oublier la grande qualité des autres chansons, à commencer par l’extraordinaire single « Clint Eastwood », mélange très réussi de pop et de hip-hop (avec la participation de Del Tha Funky Homosapien). On retiendra également le bien nommé « Latin Simone », chanté par le cubain Ibrahim Ferrer (Buena Vista Social Club), le très rock « M1A1 » qui lorgne méchamment vers le punk des Clash ainsi que l’instrumental très réussi « Double Bass ». Tous les membres du collectif Gorillaz se sont visiblement bien amusés lors de l’élaboration de cet album et cela s’entend sur le jubilatoire « Punk » et le prochain single « 19-2000 ». Si les mélanges des genres ne vous font pas peur, alors précipitez-vous sur cet album, vous y trouverez forcément votre bonheur. Un dernier conseil : faîtes un tour du côté du site officiel et jetez un oeil à la vidéo de « Clint Eastwood », vous ne serez pas déçu.

Chroniqueur
  • Publication 393 vues10 septembre 2001
  • Tags GorillazEMI
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Re-Hash
  2. 5/4
  3. Tomorrow Comes Today
  4. New Genius (Brother)
  5. Clint Eastwood
  6. Man Research (Clapper)
  7. Punk
  8. Sound Check (Gravity)
  9. Double Bass
  10. Rock the House
  11. 19-2000
  12. Latin Simone (Que Pasa Contigo)
  13. Starshine
  14. Slow Country
  15. M1 A1
  16. Dracula
  17. Left Hand Suzuki Method
  18. Clint Eastwood

La disco de Gorillaz

Plastic Beach9
90%

Plastic Beach

D-Sides
0%
70%

Demon Days

Gorillaz
0%