"> Hell Is For Heroes - Hell Is For Heroes - Indiepoprock

Hell Is For Heroes


Un album de sorti en chez .

Une longue introduction, et tout est presque déjà dit. Après quelques arpèges aussi calmes que lourds de menaces, Hell Is For Heroes laisse exploser sa hargne. La déflagration est féroce : la basse vrombit, les guitares tronçonnent sans pitié une rythmique pourtant solide, la voix peinant à surnager dans ce torrent de son en fusion. […]

Une longue introduction, et tout est presque déjà dit. Après quelques arpèges aussi calmes que lourds de menaces, Hell Is For Heroes laisse exploser sa hargne. La déflagration est féroce : la basse vrombit, les guitares tronçonnent sans pitié une rythmique pourtant solide, la voix peinant à surnager dans ce torrent de son en fusion. Bref, ça bétonne dur, et l’on devine rapidement que la finesse va faire partie des notions sur lesquelles il faudra faire une croix à l’écoute du troisième album des londoniens.

Stranger In You confirme ces premières impressions, et l’on se prépare alors à dégainer l’aspirine en fin d’écoute. Aussi, on est plutôt agréablement surpris de croiser en cours de route quelques plages apaisées, quelques respirations que l’on pourrait presque qualifier de pop (Arcades, l’introduction de You’ve Got Hopes). Pour le reste, l’ambiance reste bien sombre, proche de celle proposée par un autre groupe à patronyme improbable, I Love You But I’ve Chosen Darkness.

Le quintet ne manque par ailleurs pas d’idées mélodiques, et si l’on sent bien que ce n’est pas leur fonds de commerce, quelques accroches rustaudes, empruntées mais efficaces parviennent à séduire (Hands Up). Dommage que le groupe n’ait pas eu le courage d’alléger son propos : Hell Is For Heroes reste exemplaire dans son application consciencieuse à conserver une rythmique aussi plombée que possible. Once And For All aurait pourtant beaucoup gagné à être interprété avec plus de finesse. Dommage également que la plupart des morceaux souffrent des faiblesses évidentes d’une voix aux lointaines réminiscences de Cedric Bixler (At The Drive-In).

Dans la catégorie « bourrin à velléités mélodiques », Hell Is For Heroes livre un album honorable, mais trop linéaire et monotone. On est encore loin de la cour des grands…

Chroniqueur

Tracklist

  1. To Die For
  2. Stranger in You
  3. Acades
  4. Between Us
  5. You've Got Hopes
  6. My protector
  7. [untitled]
  8. Hands Up!
  9. Into The Blood
  10. Only The Ridiculous Will Survive
  11. Once And For All