"> Kill the Young - Kill the Young - Indiepoprock

Kill the Young


Un album de sorti en chez .

Nouveau venu sur la planète rock anglo-saxonne, Kill The Young sort son premier opus chez Discograph. Ce trio de frangins d’origine irlandaise, mais débarquant de Manchester, a déjà près de 300 concerts à son actif et revendique un rock aux influences multiples. Ces onze titres ont été mis en boîte en deux semaines, sous les […]

Nouveau venu sur la planète rock anglo-saxonne, Kill The Young sort son premier opus chez Discograph. Ce trio de frangins d’origine irlandaise, mais débarquant de Manchester, a déjà près de 300 concerts à son actif et revendique un rock aux influences multiples.

Ces onze titres ont été mis en boîte en deux semaines, sous les manettes de Dimtri Tikovoï (sa touche Placebo ne passe pas inaperçue) et mixée par Floyd (New Order, Smashing Pumpkins, Depeche Mode). En apprenti équilibriste, KTY marche sur le fil tangent du nouveau rock à guitares, au dessus du ravin de la new-wave de New Order et du rock teenager de Muse. Chant androgyne, guitares à reverb, rythmiques dynamiques, quelques bonnes montées en pression, les morceaux s’enchaînent facilement, avec énergie et conviction mais sans relief particulier, tel un Placebo mal digéré. Comme les bonbons Krema, ces morceaux ne sont ni bons ni mauvais, simplement mous et sans arrière goût en bouche.

KTY a délibérément choisi un nom provocant, se posant en porte parole d’une jeunesse victime de la pression de la société. Ils ne sauveront personne, et ne se sauveront pas eux-mêmes. On pourrait mettre la faiblesse de cet album sur le compte de la jeunesse, de l’innocence, d’un enregistrement précipité? l’avenir le dira, et pour l’instant, KTY veut en découdre avec la scène et continuer à avancer.

Chroniqueur